Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Anne-Valérie, des solutions financières pour les entrepreneurs
crédit pro tahiti

Anne-Valérie, des solutions financières pour les entrepreneurs

Des tableaux d’artistes et le sourire d’Anne-Valérie nous accueillent au centre Tamanu de Punaauia. Anne-Valérie Goyat a fondé « Crédit Pro Tahiti », un cabinet de courtage qui apporte des solutions aux entrepreneurs, aux porteurs de projets ou aux professionnels qui souhaitent monter un dossier de financement. Femmes de Polynésie a rencontré cette jeune femme passionnée et engagée.

Fa’ari’ihia mai mātou e Anne-Valérie i Punaauia Tamanu i rotopu i te mau hōho’a pēni ‘e tōna mata ‘ata’ata. Nā Anne-Valérie Goyat ‘oia i ha’amau i te « Crédit Pro Tahiti », e piha ‘ohipa ‘imira’a faufa’a nō te mau fatu ‘ohipa, te feiā e ‘ōpuara’a tā rātou ‘aore rā te feiā e hina’aro nei e ‘imi i te tahi faufa’a moni. ‘ua fārerei atu « Femmes de Polynésie » ‘iāna, vahine mateono ‘e te ihotae.

La passion du service et de l’accompagnement

Anne-Valérie est arrivée en Polynésie française à l’âge de un mois et demi. Elle, qui se considère à la fois polynésienne et à la fois française, ressent un profond attachement pour cette terre et les jeunes qu’elle voit évoluer avec l’économie, les innovations et les changements de société. Décidée et poussée par ses parents, elle réalise ses études en France en gestion et comptabilité avant de devenir forfaitiste dans le secteur du tourisme à Paris.

« Je travaillais pour des tours opérateurs pour qui je concevais des programmes de voyages à l’étranger, un métier fabuleux, que j’ai beaucoup aimé faire, j’ai appris énormément. Et il a fallu que je rencontre un Polynésien à Paris ! Très vite nous avons décidé de revenir en Polynésie. »

Hia’ai e tāvini ‘e e arata’i

Hō’ē ‘āva’e ‘e te ‘āfa noa tō Anne-Valérie i tae mai ai i Tahiti nei. Vahine farāni tei ‘ite te tahi tā’aira’a i te fenua nei ‘e i te feiā ‘āpī e ora ra i roto i te hō’ē taiete tauiui noa ‘e te mau rāve’a ‘āpī. Nō reira, maoti tōna nau metua i turu pāpū ‘iāna, ‘ua rave i tāna tau ha’api’ira’a i Farāni, i te pae iho ā rā nō te ‘atutura’a faufa’a nō te riro mai ‘ei ti’a fa’aineine i te mau tere o te mau ratere mai te ‘ōmuara’a ‘e tae roa atu i te hōpe’a.

« ‘ua ‘ohipa na vau nō te mau taiete ho’o vāhi nō te fa’ari’ira’a ratere. Nā’u i fa’anaho te mau tapura revara’a. Te fārerei ra’a vau i te hō’ē ta’ata tahiti i Paris tō’u ‘ite ra’a ē, te hina’aro nei au e ho’i mai i Tahiti. »

De retour au fenua, elle décide de changer de cap professionnel et trouve un emploi dans une banque où elle entre par la petite porte.

« J’ai commencé à l’accueil, puis on m’a confié les comptes particuliers, puis les comptes professionnels. J’ai vite évolué, on m’a fait confiance, le travail me plaisait. Mes compétences en gestion, ma rigueur, ont payé mais c’est surtout mon professionnalisme et mon engagement qui ont fait la différence. »

Elle retrouve alors ce que fait sens à ses yeux : être au service des clients pour les aider à monter des projets financiers viables.

Le courtage professionnel au fenua

« J’aime mon métier. J’aime aider les gens à réaliser un projet mais c’est vrai qu’à la banque, j’étais moins autonome. Très vite, j’ai nourri l’idée de me lancer à mon compte. »

Pendant plusieurs mois, Anne-Valérie se projette : elle étudie le marché, prépare son business plan et cherche un bureau adapté à son activité. Autour d’elle, ses proches s’inquiètent et s’interrogent sur sa décision.

« J’ai toujours été déterminée. J’aime mon indépendance et grâce à mon travail à la banque, j’ai pu répondre à un besoin de sécurité… Mais il me fallait plus. J’avais envie de participer à l’évolution de notre société polynésienne… »

Tōna ho’i ra’a mai i Tahiti ‘ua rave ‘oia i te ‘ohipa nā te fare moni.

« ‘ua ha’amata vau nā mua roa ‘ei ti’a fa’ari’i, i muri mai ‘ua riro vau ‘ei ti’a’au i te mau ‘afata moni. Maoti tā’u tau ha’api’i’ra’a i manuia ai, hau roa atu nā tō’u mateono ‘e tō’u ihotae. »

I taua taime ra, ‘ua ‘ite i te hia’ai o tōna ‘a’au : tauturu i te mau ta’ata i te fa’atupura’a i tā rātou mau anira’a ‘imira’a faufa’a.

Te ‘imira’a faufa’a i Tahiti

« ‘ohipa auhia e au i te tauturura’a i te mau ta’ata terā rā i te fare moni mea fifi ri’i, nō reira vau i mana’o ai e ha’amau i tā’u ‘ōpuara’a. »

Tau ‘āva’e tō Anne-Valérie fa’aineine noa ra’a ‘iāna, ‘ua fāfā, ‘ua fa’anaho, ‘ua ‘imi haere ‘e ‘ua fa’anaho i tāna tapura ha’amau’ara’a. Maere tōna mau hoa, uiui ‘e e hepohepo te mana’o nō ni’a iho i tāna fa’aotira’a.

« E vahine mana’o tae au, maoti tā’u ‘ohipa i te fare moni nō te arai i tō’u orara’a…tera rā hia’ai hau atu tō’u.’ua hina’aro vau e tauturu i te fa’ahotura’a faufa’a o tō tātou fenua. »

« J’aimerais inculquer aux jeunes professionnels des valeurs d’ambition, de courage et de persévérance. Avec mon métier, je pense encourager les entrepreneurs à monter leur projet et inscrire leur entreprise dans la durée. »

Mais qu’est-ce qu’être courtier ? Métier connu en métropole, un courtier propose plusieurs solutions financières en consultant plusieurs banques. L’objectif est de trouver les meilleurs taux et les meilleures offres du marché pour financer son projet au coût le plus intéressant. 

« Je consulte les trois banques de la place, mais je suis amenée aussi parfois à collaborer avec d’autres organismes du territoire tels que la Sofidep. »

« Mon activité est nouvelle sur le fenua et je trouve que les banques ont très bien accueilli ma démarche. J’espère qu’à terme, cela permettra de faire bouger l’économie locale en encourageant à développer des solutions de financement innovantes. »

S’inscrire dans la durée et la créativité

Si Anne-Valérie a choisi de suivre son intuition, c’est bien par passion et par conviction.

« Mes parents m’ont toujours appris à aller de l’avant. Quand je regarde autour de moi, je vois beaucoup de jeunes qui ne savent pas comment développer leurs projets… Avec mon expérience, je peux réveiller leur curiosité et leur ambition. J’essaie de proposer des moyens concrets pour se lancer. »

Convaincue qu’il y a beaucoup à faire pour accompagner le développement des entreprises sur la durée, Anne-Valérie considère son activité comme un moyen d’encourager à la persévérance.

« J’estime avoir réussi dans ma vie. Je suis là où j’ai toujours rêvé d’être et je suis reconnaissante de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice… Si je peux participer à la création d’entreprise, générer de la valeur pour notre économie et surtout défendre des valeurs saines pour l’entreprenariat, c’est extraordinaire… Je suis contente d’être là et de partager mon expérience. »

« Te hina’aro nei au e fa’a’ite i te mau fatu ‘ohipa ‘āpī ‘ia vai terā hia’ai pāpū, terā itoito, ‘e ‘ia tamau maite noa. Nā roto atu i tā’u ‘ohipa te hina’aro nei au e tūra’i i te mau fatu ‘ohipa ‘ia fa’atupu i tā rātou ‘ōpuara’a ‘e i roto i te maorora’a. »

E aha teie ‘ohipa ? Te ‘imira’a i te mau rāve’a moni nō te fa’atupu i tā ‘outou ‘ōpuara’a. ‘ohipa mātauhia i te fenua Farāni. Te fā ‘ia ‘imi ‘e ‘ia roa’a mai te mau faufa’a moni ho’ona roa a’e.

« E ‘ohipa vau nā muri i na fare moni e toru ‘e nā muri ato’a ‘ia Sofidep. Mea ‘āpī teie fa’anahora’a ‘e te ti’aturi nei au ē, e moiha’a ‘āpī teie nō te tūra’i ra’a i te fa’ahotura’a faufa’a ‘āpī. »

Tāpa’o i roto i te tau ‘e te rahu’a

Nō tōna here i teie ‘ohipa ‘e te mateono i nā reira ai.

« ’ua ha’api’i mai tō’u na metua ‘iā’u ‘ia haere noa i mua. ‘ia hi’o ana’e au i te feiā ‘āpī ‘aita e rāve’a nō te fa’atupura’a i tā rātou mau ‘ōpuara’a…nā roto atu i tō’u ‘ite e nehenehe tā’u e fa’ahia’ai ‘ia rātou ‘ia tapae. E hōro’a ia vau i te mau rāve’a pāpū ‘e e arata’i au ‘ia rātou. »

‘ua pāpū roa ‘o Anne-Valérie ē, e rave rahi ‘ohipa e ti’a i te rave nō te arata’ira’a i roto i te fa’ahotura’a i te mau fatu ‘ohipa i ni’a i te tau. Nō reira te ti’aturi nei ē, nā teie ‘ohipa tāna e fa’aitoito i te mau fatu ‘ohipa ‘ia tamau maite noa.

« ‘ua manuia tō’u orara’a, ‘ua tapae au i te faito o tā’u i mana’o, te hina’aro nei i teie nei e tauturu i te fenua nō te ha’afaufa’ara’a i te mau fatu ‘ohipa, ‘oa’oa iti rahi tō’u i te fa’ati’ara’a atu ‘ia ‘outou i tō’u parau. »

L’expérience de la persévérance

Avec son sourire lumineux et son regard décidé, Anne-Valérie inspire la confiance et encourage la motivation. Très fière des premiers clients qu’elle a pu aider qui la confortent dans son choix, elle se souvient particulièrement de ceux qui n’avaient pas les atouts pour convaincre les banques.

« J’ai eu un petit jeune motivé qui est venu. Aucune banque nous voulait lui faire confiance. Je me suis dit : je ne lâcherai pas ! Je savais qu’il avait du potentiel. On a réussi à avoir un crédit pour l’achat de son matériel et de son véhicule. »

Dans sa démarche de conseil, Anne-Valérie a appris à décerner les potentiels et aujourd’hui, elle est persuadée que l’on peut atteindre ses objectifs et ses rêves…

« Je crois vraiment qu’on peut bouger les choses. Il faut savoir se battre. Avec mon travail, j’espère inspirer de nouvelles vocations et lancer de belles entreprises. On peut réussir tant qu’on est fidèle à ses valeurs et qu’on travaille… Travailler avec ferveur, pour moi, c’est une valeur essentielle qui nous mène partout dans la vie. »

Te ‘ohipa ‘e te tamau-maite-noa-ra’a

Vahine mata ‘ata’ata, ‘e te pāpū, nehenehe e ti’aturihia atu, e hia’ai iho ā te ta’ata e haere e hi’o ‘iāna. ‘oa’oa i te mau hōani mātāmua o tāna i tauturu nō te mea ‘aita te mau fare moni i turu ‘ia rātou.

« hō’ē taure’are’a tei haere mai, ‘aita hō’ē fare moni i hina’aro ‘iāna. Nō te mea ‘ua ‘ite au e ta’ata pāpū, ‘ua tauturu vau ‘iāna ‘ia roa’a mai tāna moni ‘e ‘ua tupu te reira, ‘ua manuia, ‘ua roa’a tōna père’o’o ‘e tāna mau materia ‘ohipa. »

‘ua ‘ite roa ‘o Anne-Valérie i te hi’o i te faufa’a io te tahi ‘e ‘ua pāpū roa ‘iāna ē, e nehenehe te mau fā e tapae.

« ‘ua pāpū roa vau ē e haere te ‘ohipa i mua mai te peu e ‘aro, e ‘ohipa tu’utu’u-‘ore noa. ‘ia matara mai te tahi mau fa’anahora’a ‘āpī nō te tūra’i i te ‘ohipa i mua. ‘ia ‘ohipa noa, ‘ohipa pāpū, nā te reira e ‘āfa’i ‘ia tātou i te mau vāhi ato’a o te orara’a. »

Plus d'informations

Sur la page Facebook Crédit Pro Tahiti
Sur le site www.creditprotahiti.pf
Et sur la fiche Zuckoo.pf : Crédit Pro Tahiti

Céline Hervé Bazin
Rédactrice web

© Photos : Femmes de Polynésie

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail