Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Coach de vie

Aurélie Thorez, de banquière à coach de vie

Publié le 30 novembre 2018

C’est après une carrière de plus de douze ans en banque et un long cheminement personnel qu’Aurélie lance le centre de médiation et coaching Api Ora. Formatrice, médiatrice et coach professionnel, un parcours atypique et pourtant naturel qu’Aurélie raconte à Femmes de Polynésie.

L’AVENTURE API ORA

Aurélie a lancé en 2016, avec trois associées, le premier centre de médiation et coaching à Tahiti « Api Ora ». Le centre propose du coaching individuel ou d’équipe, de la médiation professionnelle et familiale, mais aussi de la formation et de l’accompagnement de projets. Du suivi personnalisé pour améliorer sa vie privée ou sa vie professionnelle, aux projets de plus grande échelle, c’est toujours avec autant de passion qu’Aurélie et ses trois associées Nelly, Herenui et Marie s’investissent.

Parmi ces grands projets : la « médiation scolaire » dans deux collèges pilotes à Papara et Afareaitu à Moorea. En partenariat avec la Direction Générale de l’Education et l’Enseignement (DGEE), Api Ora est en charge de sensibiliser et accompagner les enseignants puis les élèves à la médiation et la communication non violente. Le but étant in fine de former des médiateurs parmi les élèves pour régler plus facilement les conflits et mieux vivre ensemble.

Un autre grand projet est celui de la « justice restaurative » ou comment se reconstruire après un délit. En partenariat avec l’Association polyvalente d’actions judiciaires (APAJ) et le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), l’idée est d’organiser des rencontres entre victimes et auteurs de délit pour leur permettre de s’apaiser et se reconstruire autant pour les victimes que les infracteurs. Un sacré défi et une première en Polynésie.

API ORA est née d’une belle histoire de rencontres humaines. Tout d’abord Nelly qui fait la connaissance d’Aurélie en 2014 pendant une conférence sur l’intelligence collective, conférence qu’Aurélie organise pour une association bancaire. L’année suivante, elles lancent ensemble l’enseigne Stigmergence. Leur but : accompagner les organisations pour développer le travail collaboratif, améliorer la qualité des relations humaines, et favoriser l’intelligence collective. 

En 2016, Herenui rejoint l’équipe. Elles se rencontrent lors de leur formation de médiation à l’Université de Polynésie française. Aurélie est séduite par sa spontanéité et sa grande passion pour le théâtre. Elles se retrouvent quelque temps plus tard lors d’une formation à la communication non violente. Aurélie lui propose alors de s’associer dans leur projet. Leur première collaboration sera une mission de médiation de quartier. La première ébauche d’Api Ora, l’expression de soi, est née.

Enfin Marie, les rejoint début 2017. Également coach et médiatrice diplômée, elle travaille depuis quelques années à son compte sur la thématique du bien-être en entreprise. Elles se découvrent via la fédération des coachs et le feeling passe de suite bien.

Avec l’arrivée de Marie, Api Ora franchit un nouveau cap. Elles aménagent leurs bureaux dans un bel espace de 200m2 dans la vallée de Tipaerui, leurs locaux actuels.

Les quatre piliers de l’entreprise sont désormais réunis et forment la solide équipe Api Ora. Quatre femmes, quatre personnalités, avec des valeurs communes et une vraie complémentarité.

« Le plus beau métier d’homme est le métier d’unir les hommes“ Antoine de Saint-Exupéry

SOIF D‘HUMANITAIRE

D’où vient cette quête perpétuelle d’altruisme, ce besoin de partage et cette générosité si naturelle chez Aurélie ? Certainement que son histoire y est pour quelque chose. Des épreuves de la vie parfois difficiles pour Aurélie, dont elle a toujours réussi à se relever avec force et sagesse.

Originaire du Pas De Calais, dans le Nord de la France, Aurélie Thorez voulait alors travailler dans l’humanitaire. Après son baccalauréat, elle s’engage avec quatre autres étudiants dans un projet pour de jeunes sénégalais en difficulté. L’objectif est d’aider des enfants de la banlieue pauvre de Dakar en échec scolaire à se former à des activités concrètes comme la couture ou l’élevage de poulets. Elle y découvre « la richesse de la pauvreté » expression empruntée à Sœur Emmanuelle : bien que dépourvus de tout, des enfants joyeux et créatifs qui s’amusent avec si peu…

Elle devient ensuite bénévole pour les Restos du cœur à Lille. Les repas y sont servis dans le wagon d’une ancienne gare, ce qui permet de créer un lien particulier avec ces sans-abris. Aurélie découvre le visage et la vie de ces personnes aux destins si émouvants et singuliers. Des instants agréables en leur compagnie et d’autres difficiles, tout comme la vie…

L’HUMAIN A TRAVERS SA CARRIERE BANCAIRE

Aux prémices de ses études, Aurélie souhaite devenir rapidement indépendante financièrement. Elle s’inscrit en intérim et fait régulièrement des remplacements comme guichetière en agence bancaire. C’est ainsi qu’elle découvre et prend goût au milieu bancaire. Ce qui lui plait notamment, c’est la relation avec le client, trouver pour eux les meilleures solutions, les accompagner dans leurs projets, les écouter pour bien les conseiller.

Très vite, elle se spécialise dans le secteur entreprenariat, les PME PMI, et s’investit pour ces clients passionnés qui ont un rêve professionnel, des objectifs. Là encore, l’altruisme d’Aurélie n’est pas bien loin…Elle évolue dans la sphère de la finance et quitte sa région du Nord pour Paris, jusqu’au jour où son conjoint répond à une annonce pour aller travailler à Tahiti. C’est le grand départ…

L’ARRIVEE EN POLYNESIE

Elle décroche assez vite un poste dans une banque locale où elle continue d’œuvrer pour les entrepreneurs. Désireuse d’apprendre et d’évoluer, elle passe alors le diplôme de management bancaire ITB (Institut Technique de Banque). La crise de 2007 vient bouleverser le fonctionnement interne de la Banque. Le métier de chargé de clientèle change dans un contexte de forte évolution règlementaire.

Éloignée de ce qui lui tient à cœur dans la relation bancaire, Aurélie choisit alors de quitter la clientèle professionnelle pour rejoindre l’équipe de l’audit interne, en pleine mutation suite à l’affaire Kerviel. Ces missions d’audit lui permettent d’enrichir ses compétences et de s’intéresser au fonctionnement interne, mais aussi à ses collègues et leurs doléances.

Cette année-là, elle fait la connaissance d’une collègue qui rentre d’un congé pour suivre une formation de coaching… 

« Le coaching était pour moi une évidence, l’histoire de ma vie »

LE COACHING, UNE REVELATION

Quand elle découvre ce qu’est le coaching, Aurélie y voit une évidence. Sauf que pour devenir coach, il faut être coaché ! Pas simple pour quelqu’un qui s’est naturellement toujours tourné vers les autres sans confier ses propres difficultés … Mais le coaching est une révélation, elle le nomme son chemin vers l’authenticité.

Le pas est franchi. Elle démissionne de la banque en 2013, passe également un diplôme de médiateur à l’Université de Polynésie et se lance toute seule dans cette nouvelle aventure. Afin de concilier son expérience professionnelle auprès des entrepreneurs et ses nouvelles compétences dans la médiation et le coaching, Aurélie se consacre en premier lieu aux professionnels.

Acceptant parallèlement un temps partiel à l’ISEPP comme responsable de la licence professionnelle, elle accompagne également les étudiants dans la construction de leur projet professionnel.  

Devenue présidente des diplômés de l’ITB, elle organise une conférence sur une notion qui lui tient à cœur : l’intelligence collective. C’est là que la boucle est bouclée, l’aventure Api Ora prend forme avec la rencontre de Nelly puis Herenui et Marie, que nous venons d’évoquer plus haut.

Lorsqu’on demande aujourd’hui, à Aurélie, quels sont ses projets ? Que les projets en cours et à venir d’Api Ora puissent contribuer à un fenua plus harmonieux !

Plus d'informations

Page facebook du  Centre Api Ora : Centre Api Ora

Laurent Lachiver
Rédacteur web

© Photos : Page Facebook Centre Api Ora

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail