Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Crumble aux mangues
    Crumble aux mangues

Carrière

Hinatea, Responsable des Ressources Humaines chez SOPADEP
automobile

Hinatea, Responsable des Ressources Humaines chez SOPADEP

Publié le 13 juin 2018

Responsable des Ressources Humaines dans une grande entreprise, c’est faire preuve de capacités managériales évidentes, d’un sens de l’organisation mais aussi d’aptitudes stratégiques et politiques nécessaires dans un monde en constante évolution. Femmes de Polynésie a rencontré Hinatea Yan qui nous parle de son parcours au sein du groupe SOPADEP, qui compte près de 200 salariés. Un challenge que cette jeune femme relève depuis 12 ans maintenant.

Une bonne élève

Hinatea est née à Papeete, y a grandi et a fait sa scolarité au collège et lycée La Mennais. Après le bac, elle intègre la prépa HEC du lycée Paul Gauguin.

« Nous avons lié des liens forts entre camarades de promo. C’était très convivial. J’en garde un très bon souvenir. »

Deux ans plus tard, Hinatea poursuit à l’Ecole Supérieure de Commerce (ESC) de Montpellier.

« J’ai fait 4 ans dans cette école. C’était intéressant car il y avait une année de césure en entreprise, à l’étranger. La formation y est très pratique, et au cœur de la vie des entreprises. »

Par la suite, elle se spécialise en Relations Humaines: « ça m’a plu. »

Ses études terminées en 2006, elle décide de rentrer au fenua avec son compagnon. Elle postule alors dans plusieurs entreprises de la place, et SOPADEP qui cherche alors un cadre en ressources humaines l’embauche. Hinatea est alors âgée de 24 ans. Elle remplace un pilier de l’entreprise partie à la retraite.

« Ce n’était pas évident, il fallait que je fasse mes preuves. De la méfiance et de la crainte au début de la part de certains employés. Pas de ma direction qui m’a vite fait confiance. Au final, cela s’est plutôt bien passé : j’ai répondu par le professionnalisme, le respect, l’humilité.”

Un métier aux multiples aspects

La gestion des ressources humaines comporte de nombreuses perspectives, qui ont toutes leur importance. Hinatea, responsable des Relations Humaines, travaille en collaboration avec le directeur financier, qui s’occupe entre autres de gérer la masse salariale et des ruptures de contrats. Les 80 % de gestion des Ressources Humaines restants, c’est elle qui s’en charge.

Gérer les ressources humaines : une dimension opérationnelle

La partie administrative de Hinatea consiste à assurer la gestion de la paie, l’établissement des contrats de travail. Pour cela, des connaissances en droit du travail sont nécessaires.

« Chaque mois, je m’occupe des payes des 200 collaborateurs du groupe SOPADEP. »

Gérer les ressources humaines : une dimension fonctionnelle

Prévoir quels emplois et quelles compétences seront utiles à l’entreprise fait partie de la mission de Hinatea.

Dénicher les meilleurs profils : des personnes motivées, capable d’innover, de travailler en groupe… Tel est le défi de Hinatea pour que son entreprise reste performante dans le milieu compétitif de l’automobile en Polynésie. Il faut faire les bons choix.

« Recruter de nouveaux collaborateurs est essentiel pour l’entreprise. Selon les besoins, un profil sera privilégié au détriment d’un autre. »

Un bon accueil et une bonne intégration au sein de l’entreprise permettent au salarié d’être plus efficace. Mais une fois que les salariés sont intégrés au sein de l’entreprise SOPADEP, le travail de Hinatea ne s’arrête pas là.

« Il faut les aider à accroître leur potentiel. »

Dans l’optique d’une vision à long terme du travail des salariés au sein de l’entreprise SOPADEP, Hinatea veille à la gestion des formations, de la performance et des carrières.

« Pour les formations, je fais un état des lieux des demandes et des besoins. Cela passe notamment par l’entretien annuel au cours duquel je recueille pas mal d’informations. »

C’est donc sur le terrain que Hinatea œuvre et doit juger la pertinence des demandes.

« Proposer des formations dans tous les domaines, c’est important : en management, en langues, en informatique, bureautique, des formations sécurité et habilitations qui doivent toujours être à jour. »

Comment retenir le personnel qualifié au sein de son entreprise ?

« Il faut qu’il se sente bien. »

Pour cela, Hinatea participe aux relations sociales avec les élus du comité d’entreprise, les délégués du personnel. S’impliquer dans tous projets concernant les Relations Humaines, toute mission de développement qui intègre les relations humaines, est capital.

« Nous sommes une équipe, des collaborateurs. Je m’adapte en fonction des gens en face de moi. Le respect vis-à-vis de chacun est essentiel. Comme je gère les payes, on vient me voir en cas de souci financier. On me parle de problèmes familiaux. C’est ça aussi les Relations Humaines. »

Hinatea est en constant apprentissage au sein de son entreprise. Elle aime son travail en perpétuelle évolution. A l’école, elle a appris les bases, mais dans la vraie vie, les choses ont changé.

« La fonction de responsable des Relations Humaines est une matière qui n’est pas figée, pas très théorique. C’est de l’humain les RH. Mes bases s’enrichissent constamment auprès de mes collaborateurs. C’est ça qui est appréciable. »

« C’est une relation qui s’est faite avec le temps. »

Plus d'informations

Sur le site www.sopadep.pf et sur la page Facebook Sopadep
Sur la fiche Zuckoo.pf de Sopadep

Tehina de la Motte
Rédactrice web

© Photos : Femmes de Polynésie

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail