Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Carrière

Maite, du petit écran à la toile !

Publié le 18 avril 2019

Son visage nous a longtemps été familier lorsqu’elle présentait le journal télévisé de TNTV. Aujourd’hui Maite Mai a opéré un changement radical dans sa vie. Depuis la naissance de ses deux garçons, elle se consacre à son rôle de maman mais continue de travailler dans l’audio-visuel, à son compte. Elle confie son parcours à  Femmes de Polynésie.

Maite a grandi à Paea, avec son papa frigoriste à la Brasserie et sa maman qui faisait de la couture et de l’artisanat. Une enfance heureuse, jusqu’à l’incompréhension qui s’est installée avec son papa quand elle a dû aller à Papeete faire ses études à La Mennais. Il voyait que sa fille s’éloignait et redoutait ses éventuelles nouvelles fréquentations.

« Le jour de mes 18 ans, je quitte la maison familiale, apeurée, en laissant juste un mot, sans prévenir personne, ce qui a provoqué un gros clash »

Le papa de Maite avait aussi des accès de violence, et l’adolescente ne supportait plus cette situation. C’est la famille de son copain, Tamatoa, devenu aujourd’hui son mari, qui accueille et héberge la jeune fille. Plus de dix ans se passent sans que Maite ne revoie son papa.

« Je n’en veux pas à mon papa, je sais qu’il m’aime et qu’il voulait me protéger. Pour autant, je ne souhaite pas que mes enfants souffrent de mes propres blessures. Je me forme chaque jour à l’éducation positive et j’encourage tous les parents à s’y intéresser. »

LES ETUDES

Maite, après son bac, va à l’Université où elle obtient une licence en reo ma’ohi en terminant major de sa promotion. Elle part ensuite étudier à l’Université du Mirail à Toulouse, pour des études de linguistique.

«  Je me passionnais pour la grammaire, j’adorais la structure des phrases, j’aimais écrire… »

L’idée était de revenir au fenua avec ce bagage et travailler au service de la langue tahitienne. Elle rêvait de l’enseigner à l’Université. C’est sa belle-famille qui finance ses études qu’il va falloir rembourser. Elle se met donc en quête d’un travail et contacte des médias, sachant qu’être bilingue était un atout dans le monde du journalisme. Ce sera TNTV qui lui propose un stage et qui lui fait un très bon accueil.

L’AVENTURE TNTV

Tout commence donc par un stage, et très vite on lui demande plein de choses, sur le terrain, à la technique.

« Je réalise que ce stage de découverte est une révélation. Chaque jour je vais à TNTV avec tellement de motivation ! »

A la fin du stage, on lui fait un CDD de 6 mois pour remplacer un collègue (Thomas Chabrol) qui part un moment en disponibilité. Maite envisage l’après CDD en s’inscrivant à l’Université pour reprendre ses études. Mais, à sa grande surprise, on lui propose de faire des essais pour la présentation du journal. 

Elle n’a rien à perdre, elle se donne à fond comme dans tout ce qu’elle entreprend, et trois semaines après c’est sa première présentation de JT, et, après des débuts où elle n’était pas à l’aise, elle a été boostée et encouragée par ses collègues qui forment une sorte de famille professionnelle bienveillante.

« C’était intense : j’allais faire des reportages sur le terrain, et je présentais le journal du soir mais aussi du midi qui était une nouveauté.»

C’était un rythme soutenu, et une pression quotidienne. C’était un plaisir mais c’était difficile. Elle en retient malgré tout une expérience enrichissante et très formatrice.

DEVENIR MAMAN

En janvier 2017, Maite donne naissance à son premier enfant. Une époque où elle a dû jongler entre son côté perfectionniste du travail et ce besoin viscéral de s’occuper de son bébé, d’être là pour lui. Elle guettait avec angoisse la fin de son congé maternité. Elle a repris un peu l’antenne et la présentation du JT mais elle n’arrivait pas à être à fond, comme elle l’aurait voulu. Au bout d’un moment, elle a dû faire un choix et finit par démissionner, car sa priorité est désormais claire : fonder une vie de famille ! En revanche la question est quand même de savoir aussi quoi faire professionnellement ?

« J’ai eu un déclic avec un séminaire de la Business Maker Academy… »

Elle a compris avec ce séminaire ce qu’elle voulait faire de sa vie : être davantage avec les êtres qui lui sont chers, faire ce qu’elle aime professionnellement, et ne pas attendre que son salaire tombe régulièrement en fin de mois.

C’est à cette occasion qu’elle a également réalisé que les problèmes avec son papa étaient un véritable boulet, et les enseignements en développement personnel lui ont permis de dénouer ce nœud qui bloquait la vie de Maite.

« Je décide de me mettre à mon compte et de travailler dans l’audio-visuel sur le web, pour mettre en lumière ceux qui font bouger notre fenua »

Soutenue par son chéri, et désormais son papa, Maite se lance dans ce qu’elle aime et ce qu’elle sait faire. Elle crée un site web et une page facebook qui ne délivrent que des messages positifs. Elle va à la rencontre d’entrepreneurs Polynésiens qui ont des messages inspirants à délivrer. Elle est fiu des « bad news » et des « fake » qui polluent internet. Elle imagine le « Maite Show » en ayant en tête des modèles comme Ellen De Generes ou Jimmy Fallon, que vous ne tarderez pas à découvrir sur le web et sur votre réseau social préféré.

« Je veux faire une émission et des reportages qui vous donnent la banane ! »

Maite se réjouit de ses rencontres qu’elle fait depuis quelques semaines, pour mettre en valeur des entrepreneurs en insistant sur leur côté humain. Les gens sont d’ailleurs friands de ces personnes qui se dévoilent en parlant de manière authentique. 

Elle organise en plateau des rencontres entre un chef d’entreprise local et un people pour les faire dialoguer, échanger. Même si on peut parler de prestation de services en communication, elle veut surtout mettre en relief, dans son travail, des valeurs qui ont du sens, et ce sera d’ailleurs la conclusion de notre rencontre avec Maite :

« Ce qui est important c’est que chaque jour, chaque seconde, que vous passez, il faut que votre vie ait du sens. Pour vous, pour les gens autour de vous, il faut donner un maximum d’amour. C’est ce que je veux faire dans mon émission ! Partager le bonheur, les clés de la réussite et l’amour. »

Laurent Lachiver
Rédacteur web

© Photos : Laurent LACHIVER, Maite Mai

Partagez Maintenant !