Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Culture

Aisa, que le Heiva rayonne!

Publié le 5 juillet 2019

L’édition 2019 du Heiva i Tahiti est officiellement ouverte ! Dans l’arène de Toa’ta, plus de 3500 artistes livreront une bataille artistique jusqu’au 20 juillet. En attendant le sacre des vainqueurs en chant, danse et musique, zoom sur l’une des participantes : Aisa LAI FAO, une danseuse de 21 ans qui cumule cette année… 17 ans de pratique. Pour ce 200ème Heiva, Femmes de Polynésie. a rencontré cette passionnée de ‘ori quelques jours avant son passage sur la mythique scène. 

LA DANSE EST TOUTE SA VIE

C’est un coup de fil de la part d’une fan anonyme exerçant à l’université – où Aisa achève sa licence d’anglais pour enseigner la langue de Shakespeare – qui nous a amenés à faire cette rencontre, dans la commune où elle réside avec sa famille : Pirae. La première chose qui nous frappe en regardant Aisa, c’est cette aura qui l’entoure. Un visage lumineux et pétillant, qu’elle doit à la pratique de sa discipline favorite : le ‘ori tahiti (1).

« J’ai commencé à l’âge de 4 ans au conservatoire et c’est de là que tout est parti ! »

« Tout » implique de passer la plupart de ses après-midis à s’exercer sous l’œil averti de maîtres en la matière, à commencer par Vanina Ehu du conservatoire. Lui succèderont Mateata Legayic, directrice de l’école de danse Hanihei, puis Vaehakaiki Urima – plus connue sous le nom de Moon.

« Toutes m’ont appris à foncer, à ne jamais reculer et à s’affirmer dans sa danse. »

MEDAILLE D’OR DU CONSERVATOIRE

Un conseil qui porte ses fruits, puisqu’Aisa se verra remettre la médaille d’or du conservatoire… en 2020 ! Une distinction qui récompense ses 3 ans de formation dispensée par des professeurs émérites comme John Mairai.  

« Je reconnais avoir été privilégiée de pouvoir bénéficier du savoir de ce grand Homme, auteur de textes à succès et titré du Heiva. Il ne s’agit pas d’un auteur comme les autres, il met une âme à ce qu’il couche sur papier. »

Pour obtenir la médaille d’or, elle a dû passer les unités de valeur obligatoire, les fameux « UV », que sont la culture générale, le himene (2), la chorégraphie et le ‘ori.

« J’ai décidé de prendre le himene, parce que les percussions n’étaient pas trop mon truc. »

En attendant de pouvoir exercer en tant que professeur d’anglais, elle s’offre une année sabbatique tout en postulant auprès des établissements scolaires. C’est son père qui le premier lui inspira la voie de l’enseignement. Eimeo LAI FAO est professeur de re’o tahiti (3) au Lycée Gauguin.

« J’allais souvent avec lui en cours et je voyais la relation qu’il entretenait avec ses élèves. C’est un professeur très apprécié et j’ai eu envie de faire la même chose ! »

Mais à ce stade, Aisa affirme que la danse est toute sa vie, après tout elle n’a fait que ça ! C’est pour elle un moyen d’expression. « Je m’amuse, j’aime l’émotion que tu peux transmettre à travers la danse, les rencontres que tu fais pendant le Heiva, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est magique ! »

LE HEIVA

A ses yeux c’est également une pratique qui valorise et qui permet de faire vivre une culture. Une discipline dans laquelle elle excelle aujourd’hui. C’est avec beaucoup d’humilité, de respect et d’amour qu’Aisa adresse ces quelques mots à aux jeunes Femmes de Polynésie :

« Vous devez vous affirmer en tant que femme ! Les femmes sont des êtres forts, elles peuvent se gérer, ce sont des leaders. Prenez exemple sur de grandes représentantes, comme Vaimalama Chavez, qui dit qu’il ne faut pas avoir honte d’être une femme et qu’il faut s’affirmer ».

Une vingtaine de minutes ont suffi pour que nous soyons totalement sous le charme de cette jeune Polynésienne. Le dynamisme, l’humilité, le respect, l‘amour et le partage, ces valeurs qui se dégagent de la personnalité de Aisa, exultent pendant ce moment unique qu’est le Heiva. « Que rayonne le Heiva ! »

1 danse tahitienne

2 chants traditionnels

3 langue tahitienne

  Jeanne Phanariotis
  Rédactrice web

  © Photos : Femmes de   Polynésie

Partagez Maintenant !