Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Moenau, une femme de Polynésie expatriée aux États-Unis
    Moenau, une femme de Polynésie expatriée aux États-Unis

Évasion

Corinne, l’auteure-aventurière - Femmes de Polynésie
voyages

Corinne, l’auteure-aventurière

Par Camille | Publié le 9 mars 2018

Voyageuse, chercheuse, doctorante, enseignante, auteure, Corinne Létizia Raybaud est une aventurière « à sa manière ». Elle tient ça de son père qui l’a fait, elle et sa famille, voguer sur les océans du monde. Elle revient sur les moments forts de sa vie pour Femmes de Polynésie.

Les Établissements français de l’Océanie pendant la première guerre mondiale (1914-1918), Femmes de Tahiti, Virginia, Miroir des solitudes, Cornelia une saga tahitienne, L’Îles de Pâques de 1722 à 1888, voici quelques titres de l’auteure Corinne Létizia Raybaud. Une femme, installée en Polynésie depuis les années 1970, dont la curiosité (bien placée) est sans limite.

Elle est née à la Réunion, a vécu cinq années dans le sud de la France puis, à l’âge de 12 ans, elle a embarqué sur un bateau en bois d’une dizaine de mètres. Ses parents ayant décidé « de s’en aller ». Son père était « un aventurier, même s’il n’en avait pas l’air. Il n’avait jamais navigué au long cours, il n’avait eu avant le grand départ qu’une petite vedette côtière ». Mais cela se passait dans les années 1960, « une période de libertés », sans pression, ni retenue.

« Regarde droit devant »

La famille a largué les amarres vers le Maroc, a « musardé » le long de la côté africaine, « découvert des lieux et des gens ». De fil en aiguille, elle a gagné les Canaries. Deux jours de traversée, « sans poste émetteur, sans sextant, sans balise, ni bateau de survie ». Elle est restée six mois avant de traverser l’Atlantique vers la Barbade. Le voyage a duré 22 jours. La famille a navigué, talonnée par une tempête.

« Regarde droit devant », me disait mon père. Un conseil de survie, devenu conseil de vie. Ont suivi : les Antilles, Panama, les îles Cocos « une escale que mon père a réclamé pour chercher un trésor », les Galápagos, les Marquises, Tahiti puis enfin, Raiatea. Au total, l’aventure a duré trois ans.

Hawaï, les archipels de Polynésie, Pitcairn, l’île de Pâques…

Depuis, Corinne Létizia Raybaud n’a jamais cessé de voyager. Elle raconte volontiers ses séjours à Hawaï, les archipels de Polynésie, Pitcairn, l’île de Pâques.

Elle n’a jamais cessé d’apprendre non plus. Entre Sète et Tahiti, en guise d’enseignement, elle a eu des recommandations de lecture. 

« Je crois que, comme tout autodidacte, on veut en savoir toujours plus. Parce qu’on a l’impression que, par rapport aux autres, on en sait toujours moins. »

Son baccalauréat en poche, elle s’est inscrite à l’École normale. Frustrée de ne pas pouvoir aller plus loin dans ses études, elle a commencé à travailler tout en cherchant les moyens d’apprendre. Elle a réussi, obtenant au cours de vie professionnelle un doctorat d’histoire et un doctorat de droit.

Corinne Létizia Raybaud a enseigné jusqu’en 2000. Maintenant, en plus de voyager et d’apprendre, elle écrit. Pour partager son savoir et permettre aux autres de voyager.

Delphine Barrais
Rédactrice web

© Photos : Delphine Barrais, Corinne Létizia Raybaud

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail