Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Évasion

Les carnets de Romy : destination Mexique

Publié le 3 août 2019

Cette invitation au voyage à présent avec Romina Tchiang Sang, une femme de Polynésie qui a le voyage pour passion et la planète pour terrain de jeu. Une exploratrice des temps modernes qui n’oublie pas pour autant ses racines : le fenua. Avec « Les carnets de Romy », Femmes de Polynésie lui dédie un espace d’expression où l’évasion sera de mise. Une fois par mois Romy nous emmènera à la découverte d’un nouveau pays. Bon voyage à tous!

1ère escale: Le Mexique!

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous raconter les moments forts de mes 6 mois passés au Mexique, durant lesquels j’ai travaillé sur la promotion de deux hôtels de luxe à l’international. C’est une destination que je vous recommande et qui finalement ne se trouve pas si loin de notre Fenua.

En arrivant à Veracruz, la gentillesse et la curiosité des gens à mon égard me touche énormément. Après seulement quelques jours, je remarque aussi que le rythme de vie est assez tranquille; les Mexicains profitent du quotidien et affichent un sourire communicatif. Il sont toujours prêts à vous aider. Du nouvel ami, au chef d’entreprise, en passant par le collègue de travail, le fameux « mi casa es tu casa » prend son sens.

Sur les conseils de mon chef, je pars découvrir les alentours en commençant par un petit paradis de pyramides appelé “El Tajin”, constitué de mystérieuses et fascinantes ruines archéologiques (UNESCO). Au fur et à mesure de mes visites, je tombe amoureuse des haciendas mexicaines. J’en ai visité une vingtaine avec des autochtones avant de partir sur Mexico City pour le bicentenaire de l’indépendance. Cette fête a été célébrée en grande pompe dans la ville avec des dizaines de milliers de Mexicains dans les rues, des centaines de festivités à travers tout le pays, des avions qui survolaient la capitale, une parade à n’en plus finir, des mariachis 1 et des feux d’artifice : « Viva Mexico » !

La “Huasteca Potosina” est un autre endroit incroyable, sans doute mon coup de cœur. Vous y trouverez plusieurs cascades féeriques. La plus connue est celle du Tamul, aussi appelée « la joya de la Huasteca » (le bijou de la Huasteca) qui mesure 105 mètres de hauteur. En nous y rendant en barque à la force des bras, j’ai fait glisser mes doigts dans une magnifique eau turquoise que l’on retrouve aussi à Chiapas. Non loin de la cascade de Tamul, nous découvrons ”El Sotano de las Golondrinas” (“le gouffre des hirondelles”), l’un des plus beaux abîmes du monde, d’une profondeur de 512 mètres. L’idéal est d’y aller au coucher de soleil, car vous y verrez la parade synchronisée de millions d’oiseaux en un cercle quasi-parfait. Un spectacle stupéfiant!

Et si l’on veut garder un air de nos îles dans ce vaste pays, je vous conseille Sayulita et Puerto Vallarta. Les plages, les bars au bord de la mer et les yatch-parties sont pour moi de précieux souvenirs.

A Guadalajara, de l’autre côté du Mexique, à l’opposé de Veracruz, j’ai eu l’opportunité d’enseigner dans deux universités: l’une publique, l’autre privée. L’écart social est frappant et un exemple l’illustre bien : l’arrivée des étudiants. Dans la première, les étudiants venaient en bus tandis que ceux de la seconde étaient déposés par un chauffeur dans des voitures plutôt sympathiques ! Je vous recommande néanmoins la visite des campus, mais attention: ce sont de véritables petites villes où l’on se perd très facilement.

J’ai également eu la chance d’assister à un festival de montgolfières dans la ville de Tequila (la fameuse) ! C’est époustouflant, je vous le garantis.

Et pour encore plus de couleurs, rendez-vous à San Miguel de Allende, Guanajuato ou encore Dolores Hidalgo… Ces villes sont colorées de la tête aux pieds et elles toucheront votre âme.

De nombreux autres sites sont à découvrir : Cancun, Tlatocan, Puebla etc.

Pour conclure, au Mexique, chaque ville, chaque village, chaque ruelle vaut le détour.

1 Ce terme désigne aussi bien la musique folklorique mexicaine que les groupes de musiciens qui l’interprètent en tenues traditionnelles et sombreros, alliant chant et instruments, tels que différents types de guitares, violons et  trompettes.

 Romina Tchiang Sang
 Rédactrice web

 © Photos : Romina Tchiang Sang

Partagez Maintenant !