Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Évasion

Les comptineurs, les créateurs de « Baleine à Bosse »
les comptineurs de tahiti

Les comptineurs, les créateurs de « Baleine à Bosse »

Publié le 2 novembre 2018

Depuis une vingtaine d’années, elle forme un formidable duo fusionnel avec son compagnon Jérôme, et explore avec succès le monde des chansons pour enfants sous le nom des « comptineurs de Tahiti ». Christine Vinolo, qui fait le bonheur des écoles et des familles avec ses mélodies et son univers poétique, s’est confiée à Femmes de Polynésie.

C’est l’histoire d’un couple inséparable que nous vous racontons aujourd’hui, un double portrait donc, de deux musiciens passionnés qui se sont fait une place sur la scène musicale polynésienne depuis de longues années, dans un créneau tout à fait particulier, celui du jeune public.

Une rencontre à l'Université de Lille

C’est dans une école de musique que Jérôme et Christine se rencontrent, au centre de formation de musiciens intervenants de l’université de Lille 3. Leur cursus doit les amener, par exemple, à jouer de la musique auprès d’enfants en bas âge et à étudier la pédagogie de l’éveil musical. L’enfance de Jérôme était bercée par la musique entre des grands-parents amateurs de jazz, et un papa fan des Rolling Stones, si bien que sa culture musicale était vaste et c’est tout naturellement que la musique était sa discipline préférée à l’école, grâce à un professeur de musique qui a su transmettre sa passion. Christine, elle, jouait du piano dès l’âge de 5 ans et chantait tout le temps.

« On arrive à Tahiti alors que nous sommes de tout jeunes parents. »

Le destin frappe à la porte de Jérôme et Christine lorsque, grâce à sa réputation de musicien naissante, Jérôme est contacté pour occuper un poste de professeur de trombone à Tahiti, pour le conservatoire. Accompagnés de leur fils aîné, bébé, et attendant leur deuxième enfant, notre jeune couple de musiciens se lance dans l’aventure et arrive à Tahiti avec le peu de bagages que leur accordait à l’époque la compagnie Corsair.

Tandis que Jérôme commence son travail au conservatoire, Christine prête une oreille particulièrement attentive aux jolies chansons tahitiennes que leurs enfants apprennent à l’école maternelle.

La naissance des comptineurs

Déformation professionnelle sans doute, les parents musiciens sont séduits par les comptines locales au point qu’ils veulent collecter, et aussi partager. Après quelques arrangements musicaux, ils obtiennent la matière idéale pour compiler tout cela dans ce qui sera leur premier CD sous le nom des Comptineurs.

« La Polynésie est une formidable source d’inspiration. »

Encouragés au conservatoire par Mamie Louise et par Stéphane Rossoni, et motivés par leur fibre artistique et créatrice, notre couple de musiciens se met à puiser dans l’univers polynésien pour, cette fois, inventer des chansons à destination des enfants. Ils insistent sur le fait que, contrairement à un cliché qui peut se répandre, la comptine n’est pas un sous-genre de la musique, mais un genre à part entière. Contrairement à leur premier CD, le suivant ne contient que des créations sorties de leur imagination, sur le thème des animaux que l’on trouve ici. Et c’est un succès immédiat notamment grâce à la chanson qui est devenue leur « tube » et que tant d’enfants connaissent : « la baleine à bosse »…

« Un bébé de mille kilos, c’est quand même un p’tit peu gros. Une maman qui fait des sauts, ça c’est vraiment rigolo. Sur sa tête y’a un jet d’eau, avec sa queue elle tape sur l’eau… baleine à bosse, c’est ma maman… l’est pas féroce… et joue tout l’temps. » 

Outre la baleine vedette, on trouve dans ce CD une chanson sur le cent-pieds « scolo scolo scolopendre », sur le vini, ou le margouillat.

« On a un éditeur formidable… »

C’est aussi une belle rencontre avec un éditeur local passionné : Guy et Vatiti Wallart, et leur enseigne des Editions des Mers Australes. Les CD sont en fait des livres-CD, contenant les paroles des chansons mais aussi des illustrations colorées et chatoyantes réalisées par Christine et Jérôme. 

A ce jour ils ont publié six albums livre-CD dont un album sur le thème de Noël, où l’on rencontre un père Noël faisant du surf à Papenoo… ou sur les poissons de nos lagons.

De jolis objets au final qui font de superbes cadeaux que l’on offre en famille où que l’on emmène dès que l’on quitte le fenua.

« On nous raconte des anecdotes folles autour de nos disques. »

Jérôme et Christine fourmillent d’histoires et d’anecdotes rapportées par leur public :

Leurs chansons mises en toile de fond sonore d’un baptême en métropole… une famille qui faisait un voyage en camping car en Nouvelle-Zélande avec des enfants qui exigeaient que le CD des comptineurs tourne en boucle jusqu’à épuisement des parents… un couple de parents qui achetait toujours les CD en double parce qu’ils étaient divorcés et que c’était la musique préférée de leur rejeton… ou cet homme qui, abordé par Jérôme lors d’un salon de Noël, a décliné la vente du CD pour préciser ensuite qu’il avait déjà tous les CD et que sa fille s’endormait tous les soirs en écoutant un titre des comptineurs qu’il avait sur son téléphone… ou des livres qui servent de doudou à des enfants qui s’endorment avec…

« Petit à petit, on collabore avec des musiciens locaux. »

La réputation aidant, les Comptineurs s’entourent de musiciens locaux. Leur fils, Oscar, qui fait aujourd’hui des études musicales en métropole a longtemps été leur partenaire de scène, mais des noms locaux viennent aussi collaborer dans leurs œuvres comme les chanteurs Vaitiare Chargueraud, Maruarii Ateni ou le contrebassiste Abel Dumont.

« Les enfants : un public très particulier que l’on adore. »

Jérôme et Christine expliquent qu’un public d’enfants constitue une audience très spéciale, presque intimidante, car ils ne trichent pas, ils n’écoutent pas par politesse et quand leur attention est captée, cela donne un échange puissant et intense. Ils ont d’ailleurs un projet, en partenariat avec la Compagnie du Caméléon de Guillaume Gay, pour aller visiter musicalement des enfants hospitalisés en pédiatrie.

Les projets

La musique ne quitte jamais la vie de nos Comptineurs. Leur dernier CD JAZZNIMAUX avec un très joli dessin en couverture signé Nilo Gima, visite l’univers des animaux du monde entier à la sauce jazz comme son nom l’indique, avec un mixage de Jean-Christophe Cheneval, ingénieur du son professionnel. Jérôme et Christine jouent aussi dans le trio « les éphémères » avec Jérôme FERLAT guitariste de Jazz.

Les Comptineurs, une histoire de couple, une histoire d’amour, de passion et de partage, qui fait le bonheur des petits, de leurs parents, et des mélomanes.

Plus d'informations

Sur la page Facebook Comptines de Tahiti

Laurent Lachiver
Rédacteur web

© Photos : Laurent Lachiver, Les Comptineurs de Tahiti

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail