Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Anne Akrich : l’écriture, c’est ma vie
    Anne Akrich : l’écriture, c’est ma vie

Évasion

Moenau, une femme de Polynésie expatriée aux États-Unis
vie à l'étranger

Moenau, une femme de Polynésie expatriée aux États-Unis

Par Camille | Publié le 7 juin 2018

Entrepreneuse et maman, Moenau Rivera habite aux États-Unis depuis douze ans. Elle développe son agence de voyage en Californie et trouve son équilibre en alliant vie de famille, vie professionnelle et en puisant dans les ressources de sa culture polynésienne. Avec le soutien de sa famille, la jeune femme garde un lien précieux avec sa Polynésie d’origine à travers son activité. Pour Femmes de Polynésie, Moenau raconte son parcours et ses challenges en tant que femme polynésienne à l’étranger.

Partir vivre aux États-Unis

Moenau vit et grandit avec son frère entre Mahina et Papenoo, sur l’île de Tahiti. Elevée par sa mère, elle fait ses études dans une école privée adventiste à Papeete puis au lycée Paul Gauguin et Taaone. En 2002, elle commence à travailler pour la compagnie aérienne Air Tahiti Nui en tant qu’hôtesse de l’air, avant d’être mutée au service des ventes, puis auprès de la direction.

La jeune femme rencontre son conjoint américain, se marie et le suit aux Etats-Unis, sous le soleil de Californie, il y a douze ans. Elle travaille alors à l’agence Air Tahiti Nui de Los Angeles.

« Lorsque j’ai déménagé en Californie, mes premières années ont été difficiles car je devais m’adapter à la culture américaine. »

Moenau change ses habitudes et tente de s’adapter difficilement au mode de vie des américains. Elle décide finalement de reprendre sa façon de vivre « à la tahitienne » et se rend compte que son entourage est admiratif et attiré par sa façon d’être et ses peu Tahiti1.

« Ils avaient tous une certaine admiration de la culture Polynésienne. Ça m’a beaucoup plu et m’a donné envie de partager ça autour de moi. »

En 2007, elle décide alors d’ouvrir sa propre agence de voyage, spécialisée dans les voyages de groupes et les voyages de couple « Honeymooners »3 sur les destinations du Pacifique Sud telles que Tahiti, la Nouvelle-Zélande, les îles Cook et Fidji, l’Australie, les îles Samoa ou encore Tonga. En 2010 et 2012, elle donne naissance à ses deux filles : Nahini et Moehiti.

Aujourd’hui, Moenau est fière de représenter son Fenua aux Etats-Unis : son île est et restera toujours présente dans son cœur et dans son esprit. Elle cite d’ailleurs son mari : « Tu peux retirer une femme de son île, mais tu ne peux pas retirer l’île de son cœur. »2

Une vie de famille multiculturelle

Steve, le mari de Moenau, travaille pour le gouvernement américain. Passionné par la culture polynésienne, il apprend les bases de la langue, le Ori Tahiti et la cuisine locale, il s’implique et s’immerge dans les traditions de sa femme.

« Nous parlons Anglais, Français et quelques notions de Tahitien à la maison. »

Steve parle cinq langues et la petite famille vit dans une maison multi langue et multi culturelle. En tant que tahitienne, Moenau souhaite transmettre sa culture à ses deux filles, Nahini, 8 ans, et Moehiti, 6 ans, au travers de la langue, de la danse, de la cuisine, des légendes et des traditions. 

« Ce n’est pas facile de transmettre tout ça à mes filles et mon mari lorsqu’on est loin de Tahiti. C’est pour cela que l’on fait l’effort de revenir tous les ans. »

Créer son entreprise, un challenge

Après avoir ouvert son agence de voyages en 2007, Moenau reprend les bancs de l’école pour obtenir son diplôme de « Travel & Tourism Specialist ». La jeune femme étudie plusieurs années et doit mener de front ses études, sa vie professionnelle et sa vie de famille avec la naissance de ses deux filles.

« Les longues nuits d’études et le manque de sommeil ont pris beaucoup de mon énergie. Mon mari est un homme incroyable car il m’a toujours soutenu dans mes projets, il a été très patient et surtout très compréhensible durant cette période-là. »

À force de persévérance, Moenau obtient son diplôme et développe son activité avec l’aide de son mari. Les premières années, elle propose des tours et excursions à ses clients. Depuis 2014, elle développe d’autres activités et l’agence évolue : « Porinetia Adventures » devient alors « Porinetia Promotion & Travel Agency » avec l’organisation des voyages de groupes de danses polynésiennes venant des Etats-Unis, du Mexique, du Canada et de l’Europe. Pour la jeune femme, un projet tel que celui-ci est un véritable challenge, qui lui demande courage et ténacité.

Une agence pour promouvoir la culture polynésienne

Aujourd’hui, Moenau travaille en partenariat avec plusieurs organismes, comme la Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui pour la promotion des événements culturels ouverts à l’international, ou encore Horizons Francophones, une école accueillant des étudiants étrangers à Tahiti pour l’apprentissage du français et leur immersion dans la culture polynésienne.

« Mon objectif principal est de promouvoir notre Fenua à l’étranger et de faire venir un maximum de personnes afin qu’ils participent aux évènements culturels. »

Le Hura Tapairu, le Heiva International, le Farereiraa de Coco Hotahota, le Ori Tahiti Nui Championship, les cours de danse du Conservatoire Artistique de Polynésie française… Autant d’événements qui attirent des groupes de 10 jusqu’à 400 personnes lors de séjours à Tahiti organisés par Moenau.

La jeune femme travaille actuellement à étendre sa clientèle aux athlètes internationaux participant aux événements locaux comme les courses et concours sportifs, ainsi qu’aux étudiants étrangers venus à Tahiti pour apprendre le français et le tahitien.

Garder une connexion avec le Fenua

« Depuis que je vis aux États-Unis, mon Fenua me manque énormément et il fallait que je trouve un moyen de garder cette connexion avec mon île. »

Grâce à son métier, Moenau conserve ce lien Tahiti, dont elle chérit les traditions et la culture. Pour elle, chaque voyage organisé est une expérience unique et enrichissante. Elle rencontre et côtoie de grands acteurs de la culture polynésienne qu’elle a toujours admirés : Coco Hotahota, Makau Foster, Teiki & Lorenzo, Matani Kainuku, Fabien Dinard, Tumata Robinson, Manouche Lehartel et bien d’autres encore…

« Je crois au tourisme polynésien et je suis fière de parler de mon île, de partager ma culture et nos traditions au monde entier. C’est un sentiment qui sera toujours en moi. »

Pour garder cette connexion, Moenau revient à Tahiti presque tous les ans, en vacances ou pour le travail, et assiste à tous les événements culturels pour accompagner ses groupes ou tout simplement pour apprécier la beauté de sa culture.

Avec son goût du voyage et ses racines Polynésiennes, Moenau est aujourd’hui une femme pleine de ressources qui se donne pour mission de véhiculer les valeurs de sa culture à travers le monde, mais aussi de la transmettre à ses enfants. Son message est clair :

« Soyons fiers de notre culture et de notre identité Polynésienne, respectons-la et chérissons-la ! Le monde entier a les yeux sur nous et nous envie. »

Elle souhaite également s’adresser aux femmes polynésiennes, exceptionnelles et uniques, avec qui elle veut partager son expérience : 

« Vous avez toutes des dons et des talents uniques à mettre en valeur. Votre créativité est inépuisable car plus vous l’utilisez, plus vous en avez. Le monde s’impatiente de voir ce que vous avez à offrir ! »

Plus d'informations

1 Peu Tahiti : coutume, habitude
2 « You can take a girl out of the island, but you cannot take the island out of her. »
3 Honeymooners : couples en lune de miel

Camille Lagy
Rédactrice web

© Photos : Moenau Rivera

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail