Michèle de Chazeaux, un parcours de vie exemplaire

En présence de nombreuses personnalités, l’ordre national du mérite à été remis à Michèle de Chazeaux pour son engagement en faveur de la culture en Polynésie française à quelques jours de l’ouverture du 10ème anniversaire du FIFO (Festival International du Film documentaire Océanien).

A l’occasion d’une cérémonie au Musée de Tahiti et des îles, qui a également distinguée Heremoana Maamaatuaiahutapu, directeur de la Maison de la culture, Flora Devatine a prononcé un discours émouvant rappelant le parcours de Michèle De Chazeaux : “Un parcours de vie exemplaire de modestie, de sensibilité, de générosité, de délicatesse, de finesse, d’âme, de raffinement, de culture, d’intelligence du cœur et de l’esprit… Exemplaire de travail acharné, d’opiniâtreté, de conscience professionnelle, de compétences, d’énergie, de courage, d’efficacité”.

Mérite Michèle de Chazeaux

Issue de nobles familles de Haute-Loire, Michèle de Chazeaux est arrivée en Polynésie française en 1966. Actuellement retraitée de l’enseignement, elle a été professeur certifiée de lettres classiques de latin et de grec ancien et professeur de lettres, d’abord dans la région bordelaise puis à Tahiti au lycée Paul Gauguin (de 1966 à 1975) et au collège/lycée Pomare IV (de 1976 à 1995).

Au travers de ses nombreuses activités, Michèle de Chazeaux a assuré des émissions radiophoniques et télévisées, telles que “Rencontres” pendant plus de quarante ans. Elle a été téléspeakerine, productrice-animatrice et animatrice de nombreuses émissions à l’ORTF (Office de radio télévision française), FR3, RFO, puis aujourd’hui Polynésie Première. Au cours de sa carrière, elle aura interviewée plus de 1 000 personnes, partageant leurs mémoires et l’histoire de la Polynésie française.

Depuis 2003 et jusqu’à ce jour, cette grande dame est membre de l’équipe du FIFO. Secrétaire de l’association, elle fait partie de l’équipe de présélection des films documentaires inscrits au festival et est en charge de la présentation des films, de l’information destinée aux établissements scolaires et la projection des films dans les îles éloignées.

Pour ne rien oublier, ou presque, Michèle de Chazeaux est également connue et appréciée pour son engagement dans de nombreuses associations féminines : le Conseil des femmes, le club Soroptimist, le CIDFF ou encore le Groupement de solidarité des femmes de Tahiti.

A 81 ans, après “60 ans de vie active” et si riche, Femmes de Polynésie salue à son tour le parcours d’une vie d’exception qui “force le respect“.

Cliquer ICI pour retrouver le discours de Flora Devatine.