Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Pathy, artiste photographe Rapa Nui
    Pathy, artiste photographe Rapa Nui

Maison & Famille

Dom, propriétaire d'un jardins miniatures Kokonē
jardin & création

Kokonē, des jardins miniatures sur-mesure et éco-responsables

Publié le 10 novembre 2017

Dans un écrin de verdure, sur les hauteurs de Papeete, Dom m’ouvre les portes de son petit coin de paradis : son jardin. La verdure y est omniprésente, à même le sol ou dans des pots et autres contenant surprenants. S’y joignent de petites figurines, créant ainsi des ambiances différentes aux quatre coins de cet espace végétal. Passionnée de jardins miniatures, Dom propose à Femmes de Polynésie de découvrir son goût pour la terre et les plantes. 

Une passion familiale pour le jardinage

Dom, auparavant institutrice en maternelle, est aujourd’hui à la retraite depuis 7 ans. « Un métier que j’ai adoré » me confie-t-elle avec le sourire. Dans sa famille, tout le monde est accro au jardinage et Dom ne fait pas exception puisqu’elle a toujours eu les mains dans la terre. Ce qui l’amène à découvrir les jardins miniatures il y a environ cinq ans.

« J’ai vu ces choses merveilleuses sur le net et j’ai commencé à en faire. »

Pour Dom, c’est un véritable coup de cœur ! Mais il lui manque des accessoires pour créer et agencer ses petits jardins : statuettes, animaux, personnages, maisons… Elle part alors en vacances aux États-Unis avec pour projet d’aller visiter les jardineries spécialisées, sa passion se confirme alors.

« En anglais, ils appellent ça Fairy Garden : jardin de fée. »

Aujourd’hui, le jardin de Dom compte entre 200 et 300 variétés de plantes, de quoi alimenter de nombreux jardins miniatures, tous plus originaux les uns que les autres. Créés avec amour et passion, ils poussent au gré des envies de Dom, selon son inspiration du moment.

Les expositions, un tremplin pour Kokonē

Lorsqu’elle se lance dans les jardins miniatures, Dom ne pense pas vendre ses créations. Mais des amis la poussent à montrer son travail au grand public et elle s’inscrit alors au salon Made in Fenua en 2015.

« J’ai bossé comme une folle pendant deux mois. J’ai présenté ma toute première collection et j’ai remporté le Fenua d’or. C’est comme ça que Kokonē a été lancé. »

Dom participe régulièrement à des salons pour présenter ses nouvelles collections et y proposer des ateliers de création. Le principe ? Chacun vient avec son contenant et Dom fournit la terre, les accessoires et les plantes, ainsi que conseils et astuces pour repartir avec un joli jardin miniature.

Aujourd’hui, elle développe aussi son activité de paysagiste. Ce qu’elle aime, c’est aménager le jardin selon les envies de chacun, conseiller et montrer les gestes d’entretien courants, pour donner envie de prendre soin de son jardin.

« J’ai commencé à créer des jardins grandeurs nature pour des amis. Souvent les gens aiment jardiner, mais ils ne savent pas trop comment associer les plantes. Et avoir quelqu’un avec eux qui les conseille, ça motive et ça leur donne envie de continuer. »

Dom a aussi réalisé la décoration végétale du restaurant Shinetari avec un mur de plantes remplis de jardinières : « Ça donne une ambiance ! ».

L’inspiration et l’imagination à la base des jardins miniatures

Un objet, un morceau de bois flotté, un caillou, un coquillage… Dom récupère de nombreux objets dans la nature. N’importe lequel peut déclencher son inspiration et l’apparition d’une nouvelle idée. Elle fabrique et bricole pour donner de l’originalité à ses créations.

Elle prépare actuellement sa collection de fin d’année et me montre l’un de ses jardins. Le concept ? Un sapin de Noël pour la vie.

« À Noël, on le décore et on le met dans la maison, c’est le sapin. Après Noël on le sort, et on peut le garder sur des années et des années, il a juste besoin d’être taillé ! »

Dans son jardin, envahi d’une ambiance zen et relaxante, elle laisse chaque jour libre court à son imagination et à sa créativité. Elle peut créer un jardin miniature en dix minutes, comme elle peut attendre une idée pendant un ou deux ans avant de trouver comment mettre en valeur une plante.

Comment procède-t-elle pour créer un jardin miniature ?

« J’achète des pieds mères et après je fais plein de petits bébés que je conditionne dans des pots. »

Les plantes sont alors prêtes à être déterrées pour être utilisées dans ses créations au fur et à mesure de son inspiration. Ensuite, elle les choisit soigneusement en fonction du lieu d’exposition (intérieur, extérieur, à l’ombre ou en plein soleil), des goûts, des couleurs et du thème du jardin miniature.

« S’il n’y a pas de thème je donne toujours un petit nom au jardin parce que pendant que je le bâti, je me raconte une histoire. Il y a toujours une histoire, ce sont comme des petites scènes. »

Comment conserver un jardin miniature tel qu’à l’origine ? Dom conseille de le prendre en photo pour pouvoir conserver le même aspect au fur et à mesure que les plantes seront taillées.

Préserver l’environnement, respecter la nature

Dom recycle beaucoup d’objets qu’elle trouve au bord des routes et sur les plages pour créer le contenant de ses jardins miniatures : cuvette de toilette, vieilles glacières, mugs cassés, chaussures, statuts et pots cassés… À travers ses jardins miniatures, elle souhaite montrer que chacun peut récupérer et réutiliser pour planter, et avec un peu d’imagination, créer quelque chose d’original.

Elle récolte aussi des plantes dans la montagne, surtout des fougères. Elle précise qu’elle fait bien attention à ne pas dégrader la nature, à ne prendre que des plantes qui poussent abondamment et à ne les cueillir qu’en petite quantité, afin de préserver la beauté de la végétation du fenua1.

Dom utilise principalement, dans ses petits jardins, des plantes de Polynésie française :

« Tout pousse très bien ici mais on a aussi nos petits secrets, de mélange, de terreau… »

Aujourd’hui, elle essaye de faire au maximum ses décors avec des produits locaux, d’utiliser moins d’accessoires importés, afin de favoriser le made in fenua2.

Kokonē signifie « tout petit » en Paumotu, la langue des Tuamotu où Dom a enseigné pendant six ans.

« C’est un mot mignon, en maternelle j’appelais mes élèves mes kokonē. »

Pour elle, les jardins miniatures vont au-delà de la passion et représentent plus qu’une simple création. C’est un véritable art de vivre, les plantes grandissent et apportent de la vie à l’environnement qui nous entoure.

« Un jardin n’est jamais fini, il évolue tout le temps. »

Elle partage avec plaisir ses connaissances et prend soin de ses plantes avec amour. La préservation de l’environnement et le respect de la nature sont une priorité pour elle, à travers son activité.

Plus d'informations

Sur la page Facebook Kokonē ou au 877 01 877.
Dom exposera ses jardins miniatures chez Bulle de Saveur, immeuble Le Bihan, les 22, 23 et 24 décembre.

1 Fenua : territoire polynésien
2 Made in fenua : produit, créé, conçu localement

Camille Lagy
Rédactrice web

© Photos : Femmes de Polynésie

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail