Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

L’incroyable talent polynésien : Tinalei

Publié le 8 novembre 2019

Propulsée sur le devant de la scène musicale après sa prestation à l’émission « La France a un Incroyable Talent », la jeune Tahitienne Tinalei a accepté de se livrer au jeu des questions / réponses de Femmes de Polynésie. avant de retrouver le public polynésien pour l’édition 2019 d’Incroyable Talent à To’ata.

Tinalei...

Tinalei, comment te décrirais-tu ?

Je suis très perfectionniste, parfois un peu trop. Mes parents disent que j’ai un caractère assez trempé, et que je réagis toujours au quart de tour. Mais mes camarades de classe me trouvent très joyeuse, “un peu folle” parfois. Je suis aussi très câline, je suis un gros nounours. J’aime dire spontanément “je t’aime”, sans arrière-pensée, aux personnes que j’apprécie, ce qui les surprend d’ailleurs.

Quelles sont tes peurs?

J’ai peur des conséquences du réchauffement climatique, des catastrophes naturelles. Je me pose souvent la question : quel avenir pourrons nous nous construire, nous, les jeunes, avec ce qui reste du monde actuel ?

D’où viens-tu ? Dans quelles valeurs as-tu grandi?

Je viens du ventre de ma mère (lol). Les valeurs que mes parents m’ont transmises sont celles de l’humilité et de la simplicité, de l’amour de soi et des autres, du travail bien fait, et de ne jamais se reposer sur ses lauriers.

A 13 ans tu es déjà au lycée ! Quel est ton cursus scolaire?

J’ai été scolarisée jusqu’en CM2, puis j’ai suivi un parcours atypique, en dehors des bancs de l’école, en suivant des cours par correspondance et en découvrant le monde. Je suis retournée à l’école en classe de troisième en janvier 2019 pour passer le DNB 1 – que j’ai réussi avec mention Très Bien. Et maintenant, je suis en seconde au Lycée Lamennais.

L’expérience « Incroyable Talent »

Comment la musique est-elle entré dans ta vie ?

Par pur hasard ! Je devais rendre un devoir de musique au CNED en classe de 6ème, qui consistait à reproduire une chanson sur un fond sonore. J’ai été agréablement surprise d’entendre que ma voix sonnait bien et juste. J’ai reproduit le même rythme et les mêmes sons que la chanson qui était demandé. Je m’amusais à exercer ces sons régulièrement.

Au début, c’était plutôt du lyrique. Mon premier challenge a été de chanter « Laschia chio pianga » et « Habanera » de Carmen à 9 ans, devant la Cathédrale de Papeete. Puis « Con te partiro » , « SOS d’un terrien en détresse »…  « Les moulins de mon cœur »… « We are the champions »… « Bohemian rhapsody »… J’adore essayer de dépasser mes limites. Je lance au passage un petit coucou à mes amis du Karaoke !

Comment en es-tu arrivé à La France a un Incroyable Talent ?

L’émission nous a contacté via Xavier Verges du Grand Casting, qui m’avait déjà repéré l’an dernier. Ils étaient très intéressés par ma candidature, et la décision de m’envoyer en tournage à Paris a été prise très rapidement.

Chanter devant des millions de téléspectateurs, ça fait quoi ?

Très peur !!! J’étais à la fois excitée et apeurée. Mais j’avais tellement rêvé de ce moment que j’ai profité de chaque instant. J’adore monter sur scène ! Partager ma passion, donner des émotions à des millions de téléspectateurs, c’est juste…WOAW !! Et je crois qu’ils ont aimé… mon compte Instagram est passé de 200 à 2000 abonnés en 5 jours et la vidéo des « Moulins de mon cœur » a été vue plus de 4 millions de fois sur le compte Facebook de M6 ! J’en suis sans voix…

Que retiens-tu des coulisses de l’émission ?

J’ai adoré l’ambiance en coulisse, j’ai plus senti une entraide entre talents que de la compétition. On appréciait mutuellement le talent de l’autre, sans se marcher dessus.

La rencontre avec les membres du jury a été exceptionnelle. Mais aussi le beau et très gentil David Ginola, qui a accepté de m’accompagner sur scène, tellement j’appréhendais le passage devant le jury…

Au-delà des paillettes, comment ça se passe en termes d’organisation pour toi et ta famille ?

Pas évident tous les jours – entre les répétitions, mes cours à rattraper, les interviews, les réseaux sociaux… Mais je ne vais pas me plaindre. En fait, j’adore avoir un planning hyper chargé !

Le mot de la fin...

Tinalei, comment te vois-tu dans 2, 5 et 10 ans?

Dans 2 ans, j’aimerai réussir mon Bac et signer un contrat. Dans 5 ans, j’espère pouvoir vivre de ma passion. Dans 10 ans, mon rêve serait d’être à l’apogée de mon succès et que ça continue !

Que souhaiterais-tu dire à nos lectrices ?

Comme ma maman me l’a toujours dit : « Il ne faut pas rêver ses rêves, il faut les vivre ! »

1 DNB : Diplôme national du brevet

Plus d'informations

Sur son compte Instagram

La Polynésie pourra suivre Tinalei en demi finale,  l’émission “la France a un incroyable talent” sera diffusé à Tahiti le 26 Novembre sur TNTV

  Jeanne Phanariotis
  Rédactrice web

   © Photos : Caroline Mahuta

Partagez Maintenant !