Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

Marthe Suard, doyenne de Polynésie, fête ses 105 ans !

Publié le 6 novembre 2019

Fêter ses 105 ans, c’est un privilège accordé à Madame Marthe Suard. À la maison de retraite « Les Orchidées » en plein Papeete, où elle a élu domicile, elle a pu célébrer cette nouvelle rotation solaire. Un moment festif propice aux confidences. Femmes de Polynésie a recueilli quelques belles anecdotes d’une vie passée pas si lointaine.

Une orchidée

À Papeete, une demeure familiale est depuis 3 ans le refuge d’une dizaine de pensionnaires, toutes plus sympathiques les unes que les autres, pétries d’histoires qu’elles se remémorent à longueur de journée aux « Orchidées », comme celle de Marthe. 

Il y a 5 460 semaines ou 38 325 jours, la petite Marthe prenait son premier souffle à Faa’a. Une naissance qui coïncide avec le blocus économique de l’Allemagne et, deux mois plus tard, au bombardement de Tahiti par des croiseurs cuirassés allemands Sharnhorst et Gneisenau, pour qui le stock de charbon de Papeete constituait un enjeu stratégique, à une époque où la Première guerre mondiale bat son plein.

Grande voyageuse

Nous sommes le 06 Novembre 1914, Marthe arrive dans une famille de commerçants qui tenaient à Fare Ute un magasin d’alimentation. Epouse de Paul Conscience, avec qui elle aura 7 enfants, la centenaire a aujourd’hui 19 petits-enfants, 33 arrière-petits-enfants et est arrière-arrière-grand-mère deux fois. Le secret à sa longévité ? « Manger du ma’a tahiti 4 fois par semaine » lance Fleurette, l’une de ses quatre filles.

« Elle est allée partout, elle a même pris le Concorde 2 fois et le Queen Mary ! »

Marthe était amoureuse de voyages et particulièrement de l’Europe, où elle se rendait régulièrement avec ses enfants et pouvait y restait jusqu’à deux mois. Pour ses filles, elle est « Une femme formidable, conciliante, forte et adorable ».

Une famille de centenaires

On apprend également que sa propre mère était âgée de 103 ans lorsqu’elle a quitté ce monde, et que ses frères sont bien partis pour passer le cap de la centaine, le plus jeune ayant ….99 ans ! La famille Suard a donc opté pour une maison de retraite. Cette dernière est un havre de paix, un petit coin de verdure et de sérénité à proximité des grands axes et des activités professionnelles des proches, leur offrant la possibilité de s’y rendre à leur guise.

Le quotidien de Marthe à la pension est donc ponctué de visites mais également de culture générale car la dame se tient au courant de l’actualité en se plongeant dans sa lecture quotidienne de la Dépêche de Tahiti. Sur sa table de chevet on retrouvera un livre écrit en chinois qu’elle consulte le matin après ses activités. Et s’il y a bien une chose qu’elle apprécie plus que d’autres c’est sa sieste qu’elle a exceptionnellement manqué pour souffler sa 105 ème bougie.

Doyenne de Polynésie, Marthe a conservé toute sa lucidité et son caractère bien trempé, et nous confie être « heureuse de vivre ce moment entourée des siens et de leur sourire ».

Une chose est sûre Marthe sourit à la vie qu’elle savoure aujourd’hui encore plus qu’hier !

   Jeanne Phanariotis
   Rédactrice web

   © Photos : Lubomira Ratzova pour Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !