Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

Tehina : exprimer la grandeur de l’autre
relations humaines

Tehina : exprimer la grandeur de l’autre

Publié le 4 juillet 2018

Tehina de la Motte, professeure de SVT, médiateur et journaliste-écrivaine autodidacte, a été pendant une année, rédactrice en chef de Femmes et Hommes de Polynésie. Elle a tracé la ligne éditoriale de notre magazine, centrée sur l’humain avant tout, en mettant en valeur des femmes et des hommes de Polynésie. A la veille de son départ vers de nouvelles aventures, Femmes de Polynésie tient à lui rendre hommage en détaillant son parcours et ses valeurs personnelles.

Une femme cosmopolite ouverte sur le monde et l'environnement

D’une mère marquisienne et d’un père parisien, Tehina a connu avec sa sœur et ses deux frères, une enfance joyeuse et cosmopolite entre la Polynésie, la métropole, l’Afrique et l’Angleterre. Très tôt, elle exprime sa capacité à recréer un petit cercle fidèle d’amis après chaque déménagement. Après l’obtention de son baccalauréat à Londres, elle jette son dévolu sur les sciences, et plus particulièrement les Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), guidée par une sensibilité aiguë pour les problématiques écologiques.

Québec, Canada (2001)

« Je suis partie au Canada à l’Université Laval pour poursuivre mes études de SVT avant d’obtenir le CAPES et d’être prof stagiaire près de Nîmes. Ensuite, en 2004, on m’a proposé l’académie de Créteil ou un retour en Polynésie avec un poste à Huahine : j’ai écouté mon cœur, je suis revenue au Fenua ! »

L’expérience de deux ans à Huahine a profondément marqué Tehina : elle renoue avec les valeurs de la Polynésie devant la générosité et la gentillesse des habitants de Huahine qui l’accueillent, avec son fils, les bras ouverts. Par la suite, elle intègre le collège Taaone à Tahiti au sein duquel elle enseigne sa discipline aux élèves.

« La relation quotidienne avec chacun des élèves était forte. Je me suis investie afin de permettre à chacun d’exploiter son potentiel. Avec un autre collègue professeur et des élèves volontaires, nous avons créé un « potager bio » où les élèves pouvaient voir directement que leur travail portait ses fruits. »

Une artisane des relations humaines pour fédérer et recréer un lien

Passionnée de lectures depuis son enfance, Tehina lit de tout, des romans contemporains qui viennent d’un peu partout et des classiques. Pour elle, la lecture d’un roman est une occasion de s’enrichir, de voyager, de se ressourcer et de faire le plein de créativité.

« Comme beaucoup, j’éprouve une joie chaque fois que je peux me ressourcer, et la lecture est un des moyens qui m’en donne l’occasion. »

Intellectuellement curieuse, Tehina dévore les livres de philosophie et de psychologie. Elle s’intéresse tout particulièrement à la résolution des conflits humains, et obtient un Diplôme Inter Universitaire de médiateur.

« J’aime beaucoup l’allégorie de la caverne de Platon : comment accéder à plus de vérité en prenant du recul sur son point de vue propre ? C’est tout l’enjeu de l’empathie pour une meilleure compréhension de l’autre : un préalable pour résoudre les conflits et retisser des relations humaines. »

C’est ce besoin de mettre en lumière l’Homme qui a donné naissance à la ligne éditoriale d’Hommes et Femmes de Polynésie. Tehina y a mis toute sa sensibilité polynésienne et cosmopolite ainsi que les valeurs qui l’animent.

« Comme disait l’abbé Pierre, « le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d’oser ». Dans notre magazine, à travers des portraits individuels, j’ai souhaité que nos lecteurs se retrouvent dans les valeurs polynésiennes de convivialité, de solidarité, d’authenticité, de générosité et de partage. »

« Ce parti pris était un pari risqué, et je pense qu’un an après, on peut dire que c’est mission accomplie ! J’ai vu naître nos magazines web, maintenant je suis très heureuse de constater qu’ils attirent de plus en plus de lecteurs. »

La volonté de faire apparaître la valeur de chacun

En tant qu’enseignante, médiateur ou rédactrice en chef, le fil rouge de Tehina semble être le besoin de mettre en valeur l’humain.

« Même si une personne est rabaissée, piétinée ou humiliée, sa valeur humaine reste intacte. J’essaye, à mon échelle, de participer à la mettre en valeur. »

Riche d’une expérience d’une année à s’occuper de la rédaction de Femmes et Hommes de Polynésie, à la tête d’une équipe talentueuse, Tehina a décidé de revenir à l’enseignement. En parallèle, elle nourrit d’autres projets et aspire à profiter de sa liberté d’action pour les mener à bien.

« Dans notre monde en mouvement, l’audace est nécessaire : c’est dans cet esprit que je souhaite le meilleur avenir à Femmes et Hommes de Polynésie ! »

Plus d'informations

G. C.
Rédacteur web

© Photos : Femmes de Polynésie, Tehina de la Motte

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail