Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Isabelle : De la gym pour les enfants, les matahiapo, les mamans et leur bébé

Santé & Sport

Manihi, pour que l’alimentation soit perçue dans sa globalité
Village de l’Alimentation et de l’Innovation

Manihi, pour que l’alimentation soit perçue dans sa globalité

Publié le 14 mars 2018

Manihi Becquet-Lefoc est engagée pour l’amélioration de la santé des Polynésiens en particulier, à travers nos assiettes. Consultante en nutrition et santé, elle est à l’initiative du Village de l’Alimentation et de l’Innovation et pilote des projets en faveur d’une meilleure alimentation. Femmes de Polynésie a rencontré cette jeune femme au service d’une meilleure éducation alimentaire pour tous.

Parce que manger est avant tout porteur de sens

Originaire de Raiatea, Manihi se lance dans des études en physiologie et nutrition en France, afin d’approfondir ses connaissances sur le fonctionnement du corps humain.

« J’ai été fascinée par cette « mécanique » parfaite, cette synergie pour le maintien de l’équilibre, cette organisation réglée avec précision. On parlait déjà d’obésité, et j’ai compris qu’en étant plus à l’écoute de notre corps, on pouvait trouver des solutions. »

Forte de cette conviction, Manihi continue sur la voie de l’alimentation en effectuant un DESS en sciences sociales appliquées à l’alimentation, qui associe approche scientifique et sociologie.

« La découverte des différentes dimensions de l’alimentation m’a vraiment permis de mesurer la richesse du sujet. J’ai pris conscience que manger était bien plus que l’ingestion de calories, de nutriments, de minéraux. L’acte alimentaire est véritablement porteur de sens. Il est le fruit d’une éducation, d’une transmission de croyances et de normes. Les habitudes alimentaires se transmettent très tôt. »

Prendre conscience de notre identité à travers l’alimentation

Manihi revient au fenua avec des projets plein la tête et constate que la promotion d’une alimentation équilibrée n’intègre pas suffisamment la dimension culturelle et identitaire de l’alimentation et les notions de plaisir et de partage. Active, dynamique et bienveillante, elle se met à consulter de nombreux acteurs, et ses différentes expériences professionnelles vont l’amener à élaborer plusieurs projets pour prévenir l’obésité chez les jeunes et sensibiliser à la richesse de l’alimentation polynésienne locale…

« Il est important de connaître l’histoire de la Polynésie, pour comprendre l’évolution des comportements alimentaires des Polynésiens. L’ouverture au monde est essentielle, et nous enrichit, mais il ne faut pas pour autant oublier la richesse de notre culture traditionnelle et cette connexion qu’avaient nos ancêtres avec la nature. »

Manihi est maman de deux garçons et comme beaucoup, elle s’interroge sur leur avenir. Cette responsabilité vis-à-vis d’eux la décide à créer le VAI, Village de l’Alimentation et l’Innovation, afin de valoriser une alimentation plus respectueuse de la santé des individus et de l’environnement.

« L’alimentation telle une grille de lecture peut nous éclairer dans la compréhension de qui nous sommes, de notre culture, de notre société, de tout ce qui fait notre identité. »

L’alimentation comme moyen de se reconnecter à soi

Après la première édition du VAI, Manihi s’aperçoit combien sa cause est importante pour la société polynésienne. Face aux dépenses marketing des grandes marques de l’industrie agro alimentaire, elle s’interroge sur la façon la plus efficace de faire changer les mœurs et les comportements. Elle qui aimerait que les gens soient davantage conscients de ce qu’ils consomment, elle s’aperçoit que la relation à l’alimentation pose la question de l’estime de soi.

« On a perdu cette écoute attentive de notre corps, donnant beaucoup plus de crédit aux messages qui viennent de l’extérieur… »

Un instant, Manihi plonge son regard sur l’environnement qui l’entoure. Convaincue que tout commence en chacun de nous …

« Si nous prenons conscience que tout est lié, notre environnement, notre alimentation, notre santé et notre bien-être, et que nous agissons en conséquence… Nous pourrons préserver ces richesses et les transmettre aux générations futures. Nous pourrons prendre soin de nous et du milieu qui nous entoure, comme le faisaient nos ancêtres. »

Plus d'informations

Céline Hervé Bazin
Rédactrice web

© Photos : Céline Hervé Bazin, Manihi Becquet-Lefoc

Facebook

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail