Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Tehani, la force de la relève du Lou Pescadou
    Tehani, la force de la relève du Lou Pescadou

Santé & Sport

Prisca Amaru, du surf au massage
sportive

Prisca Amaru, du surf au massage

Publié le 4 octobre 2018

La vie de Prisca Amaru, c’est celle d’une enfant qui a commencé à surfer en cachette de son père, qui a découvert une passion dans les vagues de Polynésie, et qui après être devenue modèle pour des photographes de glisse, vole aujourd’hui de ses propres ailes à travers son entreprise de massage. Femmes de Polynésie vous en dit plus…

Une famille nombreuse à Moorea

Prisca a vécu son enfance dans une famille modeste de Moorea de sept enfants. Une éducation « à la tahitienne » comme elle le dit elle-même, avec, en décor quotidien la mer et le lagon. Sa maman était donc femme au foyer et son papa agriculteur et musicien.

« J’étais la seule de mes frères et sœurs à ne pas tenir en place. »

Très tôt, vers sept ans, Prisca était la plus turbulente de la famille. Si son papa voulait que ses enfants aient un travail sérieux après avoir bien travaillé à l’école, sauf que Prisca, qui ne tenait pas en place n’avait qu’une chose en tête : aller surfer ! Devant la sévérité de son papa, la petite fille allait donc rejoindre les vagues en cachette. Elle y découvrait une sensation de liberté et un moyen de s’éloigner du quotidien de la maison familiale.

« Le surf, c’est la liberté. »

Cette soif de liberté sera finalement encouragée et boostée par un ami californien de la famille qu’elle considère comme son père adoptif. Surfeur lui-même, il encourage la fillette en lui offrant des planches et du matériel jusqu’à l’âge de douze ans.

Il faut bien cependant continuer l’école ce que Prisca fait jusqu’au Bac, suite à quoi elle se lance dans une formation de masseuse à l’hôtel Sheraton de Moorea. Jusqu’ici elle ne pratiquait le massage qu’en famille notamment sur son papa, qu’elle massait avec les pieds.

« Masseuse ? Je ne savais pas qu’on pouvait en faire un métier ! »

C’est une italienne qui, un jour, lui révéla que masseuse pouvait devenir un vrai métier. Elle continue dans cette voie qui lui permet de mettre un peu d’argent de côté pour poursuivre sa passion : s’équiper en matériel de surf.

« Petit à petit, poussée par des amis, je me lance dans des compétitions… »

Toujours curieuse de progresser, Prisca tente de participer à des compétitions féminines de surf et obtient de bons résultats à une époque où la discipline est largement dominée par l’indétrônable Patricia Rossi.

Le surf, la photo, les médias

Ayant été repérée par le célèbre photographe Tim Mc Kenna pour des shootings, Prisca revient vers lui et obtient le partenariat d’un sponsor pour son image. Cette jolie polynésienne devient alors modèle pour des magazines de glisse sous l’objectif de ce professionnel réputé et talentueux  qui l’emmène pour affronter de grosses vagues aux Tuamotu.

On commence à la repérer et RFO lui demande de devenir consultante pour apporter son expertise lors de la Billabong Pro de 2009. Mais pendant ce temps elle reste également masseuse de bien-être selon la technique du massage californien. C’est en 2002, à l’âge de vingt ans, que Prisca se met à son compte pour prodiguer des massages à domicile, après deux années passées au Sheraton.

« En 2010, je veux changer d’air et part pour la métropole. »

Prisca ne tient pas en place, et, poursuivant la pratique de ses sports préférés, elle décide de s’exiler en métropole, pour changer d’environnement. Elle s’installe à Seignosse, près de Biarritz, ce qui n’est évidemment pas un hasard puisque le lieu est bien connu des surfeurs. L’été elle continue de masser, et l’hiver elle travaille à la montagne dans la restauration.

2014 : retour en Polynésie

Après avoir passé une formation de monitrice de surf, Prisca rentre au fenua et retrouve son île de Moorea. C’est à ce moment qu’elle se structure un peu mieux en créant son enseigne éloquente : MASSAGE ‘N SURF. Au fur et à mesure elle se fait connaître en utilisant les réseaux sociaux : sa page Facebook mais aussi la plateforme Trip Advisor sur laquelle elle est fière de recueillir des avis très élogieux symbolisés par la notation maximale de cinq étoiles. Elle continue et développe son activité avec une clientèle variée de 30 à 50 ans, et également des sportifs.

« Ce n’est pas toujours facile, mais j’ai définitivement choisi la liberté. »

Se mettre à son compte est un acte courageux, pas toujours facile, mais Prisca a définitivement choisi la liberté pour se consacrer comme elle l’entend à son travail. En parallèle, elle n’a jamais abandonné le sport et les compétitions, se distinguant avec une médaille en race paddle, en devenant 3ème à une compétition de boxe muy thaï et 6ème mondiale aux USA en bodysurf.

Prisca poursuit son petit bonhomme de chemin dans la sérénité, débordant de dynamisme. Elle n’a pas de conseil à donner mais sa philosophie est basée sur son expérience et sur le fait que dans la vie on ne peut compter que sur soi-même.

Plus d'informations

Sur la page Facebook Massage ‘N Surf
Et sur le compte Instagram Massage N’ Surf

Laurent Lachiver 
Rédacteur web

© Photos : Prisca Amaru

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail