Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Hekeani Tiapatai, pour un nuna’a plein d’énergie !

Publié le 13 septembre 2019

« La vie est un cadeau », dixit Hekeani, 26 ans et technicienne de maintenance à la TEP. Femmes de Polynésie. a croisé le chemin d’une Polynésienne mue par la volonté « de servir son nuna’a* », et c’est en étant au service de l’intérêt général qu’elle a choisi de monter en grade et en compétence. Voici l’histoire d’une vahine dans un univers d’hommes que rien n’arrête.

Des « good vibes » dans la vie

A notre arrivée dans les locaux de la Société de Transport d’Energie Electrique en Polynésie, la TEP, nous sommes reçus par une femme débordante d’énergie, qui fête ce jour-là son 26ème anniversaire. « La vie est un cadeau » – nous lance-t-elle. Une philosophie héritée de tous ceux qui ont croisé son chemin, à commencer par sa famille, camarades d’école et professeurs, amis et collègues de travail.

« Au lycée je ne voulais faire ni du tertiaire, ni du secrétariat. Alors j’ai fait un BTS en électrotechnique, et ça m’a tout de suite plu ! »

Hekeani entre dans la vie active au sein d’une petite entreprise spécialisée entre autres dans les énergies renouvelables. Elle travaille en bureau d’études, et assiste son patron pour répondre aux appels d’offres, chiffrer et gérer les chantiers et projets. Cette expérience est des plus formatrices, et lui permet d’acquérir de nouvelles compétences.

« Je suis quelqu’un de déterminé, capable de donner de la matière à mes projets pour les voir aboutir. Je suis de nature curieuse aussi, pas entêtée, car il est important de savoir écouter les anciens ! »

Au service de son nuna’a

Hekeani est étudiante lorsqu’elle découvre l’univers de la TEP. En BTS électrotechnique, elle y réalisera un stage et ce sera LE coup de foudre professionnel. Il y a six mois, à force de persévérance, elle se voit proposer le poste de technicienne de maintenance. L’accompagnement de l’ensemble de ses collaborateurs lui a permis de comprendre la réelle ampleur des enjeux.

« Cela n’a pas été évident, le moindre manquement à ma mission peut impacter les foyers polynésiens, mais ici, la compétence technique est inestimable ! Le fait de
servir son nuna’a* c’est révélateur de la mission de la TEP. »

Hekeani a conscience du maillon qu’elle représente dans cette chaine incroyable qu’est la TEP, et apprécie tout particulièrement son mode de management :

« A la TEP, la direction est toujours ouverte à la discussion et à l’écoute de tes propositions. »

Quant à sa relation avec sa hiérarchie, sa réponse se passe de commentaire : « Plus tard je veux devenir un directeur technique aussi compétent qu’Alexis (l’actuel) ! »

Technicienne de maintenance c’est quoi ?

Le poste d’Hekeani consiste à s’assurer que l’ensemble des équipements permettant le transport de l’énergie fonctionnent. En cas de problème, elle intervient pour le résoudre dans les plus brefs délais. Elle a déjà eu l’occasion de participer à une intervention de réparation d’une ligne électrique souterraine où transitent 30 000 volts, et dans ces conditions, les normes de sécurité imposées prennent tout leur sens. C’est son quotidien.

« Mes instructeurs m’ont bien fait comprendre que la sécurité ne doit pas être prise à la légère et qu’ils ne souhaitent pas un jour pleurer la mort d’un collègue. »

Sa journée type, c’est 50% au bureau, 50% en intervention à l’extérieur avec son binôme. Après avoir répondu à ses mails dès 7h du matin, effectué des correspondances et consulté son planning, elle avale un café, déjeune avec les collègues et part sur le terrain pour le reste de sa journée.

« Et de retour au bureau vers 16 – 17h, je reste 1 heure pour échanger, faire un point sur ma journée et rigoler avec mes collègues. »

Elle avoue qu’être une femme dans un univers masculin n’est aucunement problématique, sauf pour certaines tâches physiques qui lui prennent plus de temps qu’à un homme. Dans ce genre de situations, elle apprécie particulièrement l’indulgence de ses collègues à son égard.

Bien que pleinement investie dans son métier, Hekeani aspire également à fonder un foyer. Dans 10 ans elle se verrait à un poste de responsable, « toujours à la TEP, avec une famille…on verra bien ! il faut avoir de l’ambition dans la vie !»

Quant à la Femme de Polynésie, Hekeani la voit douce et attentionnée, et qui se donne les moyens de réussir.

« Elle aime s’amuser et manger ! Elle vit, tout simplement ! A tout ceux qui ont croisés ma route, je voudrai vous remercier de m’avoir fait telle que je suis aujourd’hui. »

* Le peuple

Plus d'informations

Sponsorisé par : La TEP

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Femmes de Polynésie

Partagez Maintenant !