Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Kiki, l’amie des toutous de Bora Bora

Publié le 29 novembre 2019

Tout commence par une belle histoire d’amour entre deux enseignants, une jeune popa’a et un Polynésien. Aujourd’hui « Kiki » est une des figures incontournables de Bora Bora, connue pour son engagement dans la cause animale aux côtés de son mari « Feufeu ». Elle raconte son histoire à Femmes de Polynésie.

De l’Afrique à la Polynésie

Bénin pour lieu de naissance, Castres et Montauban pour les origines, Christine de son vrai nom voyage au fil des mutations professionnelles de son père. Après l’Afrique, elle découvre la Polynésie en 1969, elle a dix ans. Six ans plus tard, lors d’une sortie scolaire à Moorea, elle rencontre celui qui deviendra son compagnon pour la vie: Feufeu. Elle l’épouse à sa majorité, puis entame sa formation à l’école normale, alors que lui est déjà enseignant.

« Nous travaillions chacun dans une école de Tahiti, et l’envie d’aller ailleurs nous a pris. Le choix s’est porté sur Bora Bora. »

Bora Bora Animara

Très vite, Kiki nous parle de l’association de protection animale Bora Bora Animara, créée en 2006 par la femme d’un ancien vétérinaire. Elle devient tout de suite membre et Feufeu la rejoint, avant d’en prendre la présidence.

« Il était important de dresser un recensement de la population animale de l’île et en 2010, nous sommes arrivés au chiffre impressionnant de 7.000 chiens et autant de chats, en comptant les chats sauvages de la montagne. Certaines familles avaient 30 chiens chez eux ! »

Jusqu’en 2012 ils travaillent seuls et essentiellement sur fonds propres. En 2016, une subvention conséquente leur permet d’identifier les chiens et de les stériliser.

Des chiens adoptés...par des touristes

Fait marquant, de nombreux touristes étrangers ont des coups de cœur pour les chiens des îles, et souhaitent en adopter. A ce jour 38 chiens ont rejoint de nouveaux maîtres, dans différents pays : Canada, Angleterre, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande et surtout les États-Unis. Le touriste s’adresse au vétérinaire de l’île qui le dirige vers l’association, laquelle prend en charge tout le protocole sanitaire de l’animal jusqu’à son départ.

« Récemment on a reçu des photos d’un chien de Bora, trônant dans un superbe fauteuil en Angleterre. C’est émouvant de voir qu’ils connaissent une nouvelle vie et sont choyés par de nouveaux maîtres. »

Une cagnotte en ligne leur permet de remplacer leur vieux Toyota, qui assurait à bout de souffle les tournées quotidiennes. Les dons locaux et étrangers atteignent 120 000 F.CFP, mais c’est surtout la participation d’un couple de Hawaï qui permettra l’acquisition d’un nouveau véhicule, qui porte fièrement les noms des généreux donateurs.

Une évolution inspirante

Bora Bora Animara gère aussi le refuge-fourrière flambant neuf, mis en place par la commune pour inciter les touristes à adopter des chiens. Leur projet serait maintenant de disposer d’un espace « cani cross » pour un parcours agility, permettant aux maîtres de dresser et entraîner leurs chiens. L’idée d’un bassin au sein du chenil est même à l’étude. Enfin Bora Bora Animara propose aussi des tarifs négociés pour la stérilisation, dont en moyenne 500 chiens en profitent par an.

« Le slogan de notre association c’est Sûreté, Sécurité, Salubrité Publique et Protection animale. »

Une minutieuse surveillance des résultats de leurs actions permet à Kiki et Feufeu de limiter peu à peu la prolifération d’animaux errants sur une île aussi touristique.

Ce couple de retraités dynamique et passionné est pleinement engagé dans cette cause qui leur tient à cœur. Leur association a donné des idées à d’autres îles, comme les Marquises, Rangiroa ou Raiatea, qui s’inspirent de leur exemple pour l’appliquer chez eux.

Plus d'informations

Page Facebook : Bora Bora Animara

   Laurent Lachiver
   Rédacteur web

© Photos : Bora Bora Animara et Laurent Lachiver

Partagez Maintenant !