Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

automobile & mécanique

Laeticia, une femme au volant

Publié le 12 avril 2018

Dans notre société actuelle, certains domaines restent considérés comme masculins. Il en va ainsi de l’automobile. Que ce soit au fond d’un garage ou au volant d’un bolide de course, nous avons plus l’habitude de voir des hommes.

Mais il existe des exceptions ! Femmes de Polynésie vous propose aujourd’hui le portrait de Laeticia Simeton une jeune femme de caractère, passionnée de sport automobile et de mécanique, qui pratique la course pour son loisir et dirige un garage de main de maître.

La mécanique, une histoire de famille

Je rencontre Laeticia sur son lieu de travail, un garage situé dans la vallée de la Punaruu. Fleur à l’oreille, très féminine et souriante elle m’accueille dans ce lieu rempli de voitures accidentées et envahi du bruit des engins.

Laeticia a grandi à Raiatea, sa famille y possède un magasin d’alimentation/textile avec des camions ambulants. Le père de Laeticia monte ensuite un garage. La jeune femme a donc baigné dès son plus jeune âge dans le monde automobile.

« Toute jeune, les poupées ne m’intéressaient pas trop, je préférais jouer dehors avec des voitures ou des vespas. »

Arrivée sur Tahiti, elle rencontre celui qui deviendra son mari. Il possède une dépanneuse et les deux jeunes gens se lancent dans cette activité de remorquage. Très motivés ils ne comptent pas leurs heures :

« C’était un peu dur au début, il fallait intervenir à toute heure et même la nuit alors que nous aurions préféré dormir ou sortir. » dit-elle en riant.

Laeticia acquiert un garage avec l’aide de son père, et l’activité se développe avec l’embauche de plusieurs salariés. Il ne faut pas se fier à sa douce apparence, elle sait parfaitement s’imposer parmi ses mécaniciens.

La course, la réalisation d'un rêve

« Au fond de moi j’ai toujours eu envie de faire de la course automobile mais je n’osais pas. »

C’est grâce à son mari qu’elle fait ses premiers pas.

« Un jour il m’a dit : samedi je t’ai inscrite à une course prépare toi, je n’en ai pas dormi de la nuit ! »

Laeticia fait vite des étincelles au volant de sa Clio.

« En fait j’ai été plutôt bien accueillie par les gars qui me connaissaient déjà puisque j’allais souvent sur les circuits. Bien sûr ils ne s’attendaient pas à me voir devant ! »

Se mesurer aux hommes lui réussit et le nombre de coupes et de trophées présents dans son bureau atteste de son succès. Tout le monde le dit : elle n’a pas froid aux yeux dès qu’elle est au volant !

« J’aime l’adrénaline procurée par la vitesse. »

Laeticia regrette simplement l’absence de circuit d’entraînement qui permettrait une meilleure progression et d’éviter les courses sauvages dangereuses. Son exemple montre bien que les jeunes femmes peuvent pratiquer le loisir et la carrière de leur choix sans se laisser freiner par les préjugés.

« J’aimerais de toute façon qu’il y ait d’autres femmes avec moi sur les circuits. »

De mère en fille cela continuera peut-être ? La fille de Laeticia, qui l’a souvent vue au volant, a une nette préférence pour les voitures et les motos !

« On peut tout à fait rester très féminine même dans ce milieu, moi je viens en robe au travail et j’aime m’habiller pour sortir avec mes amies »

Ce qui compte c’est la force de caractère et de travail. Et ça, Laeticia n’en manque pas !

Nelly Hemain
Rédactrice web

© Photos : Nelly Hemain

Facebook

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail