Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Nathalie - Femmes de Polynésie
Compagnie Agricole Polynésienne

Nathalie : il est temps de se lever, de créer, de changer

Par Camille | Publié le 19 février 2018

 

Pour célébrer la journée internationale des Femmes, le 8 mars 2018 prochain, l’Association UFFO (Union des Femmes Francophones d’Océanie) a décidé à mettre en lumière 8 Femmes polynésiennes qui se distinguent dans différents domaines d’activités. Ces femmes remarquables par leur personnalité et leur force d’engagement, ce sont nos POERAVA, ou perles précieuses. Pour l’occasion, Femmes de Polynésie s’associe à cet événement qui les met en valeur.

Nathalie Convert a trouvé sa voie après avoir vécu des expériences professionnelles qui l’ont préparée à s’investir dans la filière agricole. Responsable administrative dans la commune de Taputapuatea, formatrice au Centre de Formation Professionnelle des Adultes (CFPA), elle a, entre autres, cherché à soutenir des projets d’insertion professionnelle d’enfants d’agriculteurs.

Une entreprise au cœur de l’agriculture Raromatai

Nathalie n’est pas agricultrice, mais constatant l’absence d’organisation de la filière, les pertes de récoltes de fruits et de tubercules, elle se positionne en aval pour développer la commercialisation et la transformation des produits du fenua. Installée à Raiatea, elle a créé, dans un atelier-relais du Service du développement rural (SDR), une entreprise, la Compagnie Agricole Polynésienne (CAP), qui achète leurs produits aux agriculteurs, les transforme en fruits séchés, en farines. …. Sa société fournit les entreprises, les cantines qui ainsi, servent à leurs clients et aux enfants des produits polynésiens et naturels. Elle emploie quatre salariés, anciens élèves du CFPA.

Très vite son entreprise acquiert de la notoriété. Nathalie gagne un concours d’initiatives pour la transformation de produits agroalimentaires locaux.

Nathalie Convert est une cheffe de famille monoparentale qui veut réussir pour ses deux enfants. Elle souhaite aussi apporter sa pierre au développement du fenua : réduire le gaspillage, protéger l’environnement, contribuer à lutter contre l’obésité en offrant des produits sains en remplacement des produits importés. Pour elle « la consommation locale doit être fun et moderne ». On n’en doute pas lorsque l’on a sous les yeux les photos de ses productions appétissantes !

Une femme volontaire et créative

Pour réussir son engagement, elle peut compter sur un courage à revendre et une remarquable persévérance. Son esprit d’entreprise et d’innovation la conduit à être créative. Elle met au point de nouvelles recettes, des produits originaux jusqu’au packaging, et cherche de nouveaux créneaux comme l’approvisionnement des cantines. Quoiqu’il arrive elle reste optimiste ! Nathalie a reçu le soutien du SDR de Raiatea et du ministère en charge de l’agriculture pour l’utilisation des machines et le soutien technique. Par contre elle ne veut pas s’endetter et travaille sur fonds propres en dehors du prix de 1 500 000 F gagné grâce au concours.

Être une femme lui « a paru être favorable car une femme n’était pas attendue dans ce secteur » ; elle apporte de la douceur : le sourire permet de négocier et de convaincre.

Cette jeune femme élégante et moderne fait sourire lorsqu’elle dit que parmi les vœux qu’elle formule, « elle souhaiterait avoir des chambres froides sur les quais et un camion nacelle pour cueillir plus facilement les fruits ». Si les agriculteurs étaient mieux équipés professionnellement, ils pourraient vendre plus de produits et mieux gagner leur vie ; les consommateurs mangeraient plus sain, local, pour moins polluer. La Polynésie montrerait l’exemple dans la Région Pacifique. Son ambition de structurer la filière en comblant un vide entre agriculteurs et consommateurs témoigne de son engagement à moderniser le parent pauvre de notre économie. Elle constate avec regrets l’absence de coopératives ou de centrales d’achats qui ne permettent pas de regrouper les productions des agriculteurs.

Nathalie est inspirante lorsqu’elle affirme qu’« il est temps de se lever, de créer, de changer » pour proposer une autre façon de consommer. Avoir de la bienveillance pour les agriculteurs, c’est encourager les autres à croire en eux car si les valeurs polynésiennes et la culture sont ancrées en eux, il faut un cadre pour diriger les producteurs et les consommateurs dans la bonne direction.

Pour son engagement au service d’une agriculture polynésienne moderne, Nathalie est une perle précieuse.

Plus d'informations

Armelle Merceron
Rédactrice web

© Photos : Nathalie Convert

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail