Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • FENUA MA

Société

mode de vie

Avec Reale, bienvenue au 1er salon vegan de Tahiti

Publié le 6 décembre 2017

Santé, environnement, cause animale… Ces thèmes font de plus en plus partie de notre actualité. Ils sont aussi au cœur des préoccupations du mouvement vegan, dont le 1er salon se tient à Tahiti le dimanche 10 décembre à Pirae. Pour en savoir plus au sujet du véganisme, Femmes de Polynésie a rencontré Reale. La jeune femme, végane, est professeur de fitness et co-gérante de la salle de remise en forme Red Zone, mais elle est aussi à l’initiative de ce tout premier salon, destiné à faire connaître et à sensibiliser le grand public sur ce mode de vie particulier. 

Devenir vegan : le parcours de Reale

De 2002 à 2006, Reale est professeure d’histoire géographie à Tahiti. Mais depuis une dizaine d’année, elle s’intéresse à l’alimentation, au bien-être, à la santé et au sport, sans pour autant être végane.

« À partir de 2006, je suis sortie de l’éducation nationale et j’ai entrepris une reconversion dans tout ce qui était bien-être, esthétique, spa, soins, etc. »

Dans un deuxième temps, la jeune femme fait une reconversion dans le fitness et petit à petit elle perfectionne ses connaissances dans le domaine de l’alimentation, à Paris.

« J’avais vraiment une vision globale : les soins, le sport, et forcément l’alimentation, ça va avec. »

Après avoir accumulé de nombreuses connaissances dans ces différents domaines, elle revient à Tahiti en 2012 et a l’opportunité de créer et de co-gérer une salle de sport : Red Zone à Pirae. Elle y anime également des conférences, des ateliers et des rencontres healthy1 autour de la cuisine et des cosmétiques.

La jeune femme nous confie qu’au fil du temps, elle décide de s’engager plus encore pour la cause animale, qui l’anime depuis toute petite, en devenant la représentante à Tahiti de deux associations qui ont à cœur la défense des animaux : L214 et AVF (Association Végétarienne de France).  

« Je les représente ici pour passer un cap, pour vraiment sensibiliser au bien-être animal, dans les élevages notamment. »

Les personnes véganes comme Reale, sont également soucieuses de la préservation de l’environnement et de la santé, à travers leur quotidien.

« Être vegan dans sa vie de tous les jours, permet d’avoir une démarche qui est en harmonie avec cette vision globale que j’avais. Voilà comment j’y suis arrivée progressivement. »

Aujourd’hui, être vegan n’est pas seulement un effet de mode mais bien une prise de conscience de personnes qui souhaitent avoir une façon de vivre en adéquation avec leurs valeurs : respect et préservation de l’environnement, défense de la cause animale, bien-être et santé ; à travers l’alimentation, les cosmétiques, le textile, etc.

Le 1er salon vegan de Tahiti

Le 1er salon vegan de Tahiti a lieu le dimanche 10 décembre dans l’immeuble Le Bihan à Pirae, de 10h à 17h. Pourquoi cette date ? Car c’est la journée internationale pour les droits des animaux, une composante importante de la philosophie végane. L’entrée est libre et gratuite.

« Les gens sont curieux et être en meilleur santé est de plus en plus important à Tahiti. La protection de l’environnement fait son chemin aussi, les gens se révoltent de ces sacs qui trainent. L’éthique animale… Tout doucement on y vient. C’est pour ça que j’ai pensé que c’était le bon moment pour mettre en place le salon. »

Une vingtaine d’exposants seront présents. Des associations de protection animale sensibiliseront à la cause des animaux domestiques, mais aussi marins et d’élevage. Achards, compotes, bonbons… Des producteurs locaux proposeront leurs produits vegans. Des cosmétiques vegans, non testés sur les animaux, seront aussi à l’ordre du jour, ainsi que le domaine du textile avec des alternatives au cuir par exemple. Plusieurs auteurs viendront présenter leurs ouvrages sur la thématique végane, avec notamment des livres de recettes. 

« L’objectif du salon c’est de faire comprendre le véganisme et toute la démarche qu’il y a derrière. Montrer pourquoi on s’engage pour les animaux, pour la santé, pour la planète. »

Vous pourrez également assister à des conférences et ateliers culinaires toutes les heures. Reale présentera deux conférences, l’une sur qu’est-ce qu’être végan avec l’association L214 à 10h et l’autre sur l’alimentation végétale avec l’association Végétarienne de France à 15h. Tevaiarii Frébault interviendra sur un sujet qui lui tient à cœur : mettre en place un label vegan à Tahiti et Cédric Wane sera également présent pour parler de ses performances sportives et de son alimentation, puisque l’athlète polynésien est végétarien.

Les plus petits ne sont pas oubliés car deux ateliers enfants leur sont proposés à 14h : un atelier culinaire avec RE’CREATIF – RIKI et un atelier pour sensibiliser à l’environnement avec Nana Sac Plastique. Vikura sera là également pour leur plus grand bonheur !

« Il y a beaucoup d’à priori sur le véganisme mais on est plusieurs à avoir envie de faire bouger les choses. »

Pour Reale et les intervenants du salon, il est important d’informer et de sensibiliser. Chacun ayant sa propre sensibilité, une personne pourra être plus touchée par la cause animale que par l’environnement par exemple. Le salon a aussi pour but de faciliter l’accès à des produits vegans, en les faisant connaître au grand public. Et pas seulement au niveau alimentaire, mais aussi vestimentaire et cosmétique.

Au quotidien, être vegan

Dans son quotidien, Reale consomme au maximum des produits locaux et bio. Elle ne cache pas qu’il lui a fallu, lorsqu’elle est devenue vegan, réapprendre à cuisiner : « Tu es obligée d’aller chercher dans les livres de recettes, j’ai réappris comme tout le monde. »

Elle propose d’ailleurs un programme « healthfit » pour les personnes qui souhaitent effectuer une transition alimentaire, sans commettre d’erreur. Il faut par exemple apprendre à remplacer les protéines animales par des protéines végétales.

« Vegan dans la tête des gens, c’est que végétalien, alors que c’est une philosophie de vie beaucoup plus vaste que l’alimentation. »

Au-delà de l’alimentation, Reale achète ses produits cosmétiques dans différentes enseignes de Tahiti et commande aussi à l’étranger, l’offre n’étant pas encore très développée sur l’île. Elle lutte également contre l’exploitation animale à travers l’habillement : pas de cuir, pas de fourrure.

« Tout ça se fait progressivement, il m’a fallu 10 ans entre les premiers questionnements et aujourd’hui. »

Il lui a aussi fallu 2 ans pour faire la transition entre un régime végétarien et un régime vegan.
Tout cela fait partie d’une réflexion globale sur soi, ses propres valeurs et ensuite comment les respecter en agissant dans sa vie quotidienne et personnelle. Pour la jeune femme, être vegan, c’est ajuster ses valeurs à son comportement.

« Tout le monde aspire à ça : ne pas faire souffrir les animaux, laisser un environnement propre à ses enfants, se maintenir en bonne santé… »

Devenir vegan peut paraître compliqué, changer ses habitudes n’est jamais chose facile. Avec le 1er salon vegan, Reale souhaite démystifier cela et faire en sorte que devenir vegan soit de plus en plus facile et accessible à ceux qui le souhaitent.

« Les gens ne savent pas que les cosmétiques sont testés sur les animaux à partir du moment où les marques sont implantées en Chine par exemple, c’est une méconnaissance, il faut apporter de l’information et faire en sorte que ce soit plus facile dans les années à venir de consommer plus sain et plus respectueux. »

Plus d'informations

Sur la page Facebook Reale Tahiti et sur l'événement Salon Vegan
Sur le blog de Reale : Green Zone Tahiti

Salon Vegan :
De 10h à 17h le dimanche 10 décembre
Immeuble LeBihan à Pirae
Entrée libre et gratuite au salon, aux ateliers et aux conférences

1 Healthy : sain pour le corps et l'esprit. 

Camille Lagy
Rédactrice web

© Photos : Facebook Reale Tahiti

Facebook

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail