Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Tama'a maitai

Kirahu, par amour du goût.

Publié le 14 janvier 2019

Propulsé sur le devant de la scène culinaire locale, Kirahu Chavez fait le buzz sur les réseaux sociaux. Avec son émission « Active ta vie » produit par Pacific Prod Tv et diffusé sur Polynésie la 1ère, ce chef ne mâche pas ses mots quand il s’agit de parler cuisine. Elle a gentiment accepté de passer à la casserole de Femmes de Polynésie.

GRAND PERE, MON GRAND CHEF A DOMICILE

Haute comme trois pomme, Kirahu met la main à la pâte pour aider cousines, grand-père et reste de la famille à concocter des repas familiaux gargantuesques. C’est donc auprès de son grand-père paternel, puis du père et enfin beau-père qu’elle débute en cuisine. Autant dire qu’elle grandit dans des valeurs de partage et d’échange avec ses « grands chefs à domicile ! »

« En fait on n’avait pas trop le choix, mais ça a été plus un plaisir, on nous faisait toujours gouter et ils nous demandaient toujours « alors vous en pensez quoi, qu’est-ce qu’il manque ou on rajoute quoi ? ». J’ai donc toujours été stimulée pour la cuisine. »

Kirahu a donc toujours gravité dans ce milieu, du coup les repas le dimanche ont toujours été colorés sur les tables. Avec souvent les produits locaux mais toujours associés à autre chose : un friand persillade, ou ‘uru foie gras, à la place de la tranche de pain c’est la tranche de foie gras.

« Ma recette : cuire le ‘uru puis le couper en fines tranches. Ensuite on dépose sa tranche de foie gras dessus qu’on parsème de sel et de poivre. C’est délicieux parce que le ‘uru chaud va rendre le foie gras plus moelleux voir fondant ! »

DE LITTÉRAIRE A COMMIS DE CUISINE

De Mahina et Arue, où elle passe son enfance, à Toulouse où elle poursuit un cursus scolaire classique, Kirahu suivra la branche littéraire et communication jusqu’à l’obtention d’un bachelor marketing à Paris…Rien à voir avec son futur métier.

« Une fois le bachelor en poche j’annonce à mes parents que je partais en CAP cuisine ! Bizarrement ils l’ont bien pris parce qu’à la maison j’ai toujours cuisiné. Donc ils m’ont soutenu à fond ! Je me rappelle m’être dit en moi-même « c’est bien ça que je veux faire ! »

A 22 ans, la voilà en CAP adulte à Paris dans le 17ème arrondissement, en apprentissage intensif pendant 7 mois ou elle alterne deux semaines en entreprise et une semaine à l’école. L’avantage ? Elle touchait un petit salaire et surtout, elle était formée par des passionnés de la cuisine française.

« La première maison où je suis entrée c’est la Cagouille dans le 14ème arrondissement, un restaurant spécialisé dans les fruits de mer et le poisson, c’est charentais, ce n’est pas une maison étoilée à Paris, mais c’est une institution. C’est le restaurant préféré de Mitterrand où il allait tout le temps et tous les 7 janvier sa famille s’y rend pour déjeuner en sa mémoire. »

De son passage dans cet établissement où elle restera un an, elle retiendra la mise en valeur du produit comme les Saint-Jacques frais, les petits crustacés, les langoustines, qu’elle n’avait jamais vu avant d’être dans ce restaurant.

« La première fois que j’ouvre une noix de Saint-Jacques, elle a bougé et je l’ai lâché, mes collègues se sont tous moqués de « la tahitienne qui débarque » et moi je leur ai répondu « oui mais vous vous ne connaissez pas le pahua » ! »

CHEF OUI, MAIS PAS DE RESTAURANT

Une expérience qui lui ouvre la petite porte de l’hôtel Les Bains de Paris. Et lorsqu’elle revient pour les vacances Kirahu ne chôme pas. Elle fait partie de cette génération de jeunes indépendants qui s’activent pour se faire un nom. Elle collabore sur des projets menés localement et se construit une image de professionnelle.

Avec son réseau de connaissances établi à Paris, elle participe à des événements culinaires locaux qui ont pour invités de marque des François Daubinet des pâtisseries Fauchon ou Shirley la blogueuse de Master Chef.  A la question pourquoi ne pas avoir ouvert un restaurant comme tout le monde ? Elle répond le plus simplement du monde :

« Cela me demandait beaucoup trop d’investissement. J’ai donc lancé mon entreprise « chef à domicile ». Je cuisine pour les locaux évidemment, mais aussi pour les touristes, les étrangers, je passe par des concierges de luxe. Le bouche à oreille fonctionne très bien, et le reste a suivi. J’enchaine les brunchs, déjeuners, diners, et parfois des cocktails à domicile. »

Une idée payante puisqu’elle est repérée par Pauline Sillinger de l’émission « les plantes comestibles du fenua ». Une autre rencontre lui met le pied à l’étrier, celle de Marie-Eve Tefaatau de la société de production Pacific Prod Tv. Cette dernière lui propose une émission culinaire « Active ta vie ».

« J’ai accepté avec une petite appréhension, parce que je ne suis pas à l’aise devant la caméra, et depuis plus j’en fais plus je suis à l’aise ! »

A 27 ans , Kirahu avoue ne pas avoir vu défiler ces 5 dernières années et point le plus important : elle a gagné en confiance. 

« J’ai eu de la chance de rencontrer toutes ces personnes. Mon coup de cœur reste mon chef d’école avec qui je suis resté en contact, mais il y a Marie-Eve, Alain Abel de la vanille de tahiti qui m’a permis de rencontrer Alain Ducasse. Maintenant j’ai la tête pleine de projets, mais chut je n’en dévoilerai pas davantage. »

Kirahu est une brillante jeune femme imprégnée des valeurs polynésiennes et qui est promise à un avenir certain dans l’univers culinaire local. Il y a quelques semaines elle rentrait de Paris où elle a achevé des master classe pour encore se perfectionner. Elle ne remerciera jamais assez ses premiers sponsors que sont ses parents, sa famille et son conjoint. Son compagnon de vie avec lequel elle s’est récemment offert un plaisir gustatif en réservant sa table au Géranium, un « 3 étoiles » à Copenhague, capitale du Danemark.

« Aux femmes de Polynésie voici mon message : continuez à être comme on est et de voir plus grand ! »

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Facebook Kirahu Chavez, La Cagouille, Pacific Prod Tv

Partagez Maintenant !