Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Tama'a maitai

Tehani, la force de la relève du Lou Pescadou
restaurant à Papeete

Tehani, la force de la relève du Lou Pescadou

Publié le 11 octobre 2018

Pétillante, dynamique et souriante, Tehani Illoux a repris le restaurant familial en 2014 avec l’aide de son mari, Teiki. Dans cet univers légué par son père, elle assure la relève du Lou Pescadou où l’humour et la bonne humeur agrémentent les savoureuses pizzas et autres mets servis par ce restaurant incontournable de Papeete. 

L’humour au coin de la table

Des cadres accrochés, des caricatures à l’humour noir, une odeur croustillante… Un large sourire s’affaire derrière le four traditionnel. Elle est belle, dynamique, chaleureuse et elle a grandi dans cet univers bâti par son père Mario Vitulli avec la complicité de Jean-Paul Liéby, caricaturiste. En 2014, Tehani Illoux a repris le restaurant de son père pour continuer l’histoire de ce lieu emprunt des impressions de la vie tahitienne.

« Mon père aimait l’humour noir. Quand il a vu la première caricature de Jean-Paul, il a décidé de la garder. C’est comme ça qu’est née leur amitié et que le restaurant s’est agrémenté de publicités racontant les événements de Papeete. Tu trouves des caricatures sur des faits d’actualité, des films, la grève des trucks… Elles sont toutes d’actualité à leur manière. »

Sauver le Lou Pescadou, une institution de Papeete

Cette ambiance si particulière a construit la réputation de cette institution de Papeete et pourtant, reprendre les rênes du restaurant familial est un acte de courage.

« Il faut comprendre que le Lou Pescadou est en redressement judiciaire car il est surendetté. J’ai décidé de reprendre le restaurant pour honorer tous les sacrifices que mon père a fait pour nous et pour ce lieu qui est rempli d’histoires… Mais c’est comme avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et nous devons pérenniser notre activité pour pouvoir continuer. »

Décidée, portée par la passion et l’amour du lieu qui l’a vu grandir, Tehani s’est embarquée dans cette aventure avec son mari afin de sauver son restaurant qui abritent tant souvenirs inoubliables.

Les moments de vie d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Quand le Lou Pescadou est ouvert, Tehani a 4 ans. A l’époque, le restaurant est niché entre des terrains vagues et personne ne croit que les habitants de Papeete iront aussi loin pour prendre leur repas. A onze ans, la famille s’installe à l’étage pour voir leur père plus souvent. Tous les midis et tous les soirs, ils pouvaient profiter de leur papa dédié à son restaurant. Très vite, la clientèle se presse et le restaurant compte aujourd’hui de nombreux habitués.

« Des clients reviennent et racontent leurs souvenirs à leurs enfants, leurs petits-enfants… Ce sont quatre générations d’une même famille qui ont vécu des moments de leur vie ici. »

Quand Tehani fait ses études, elle est persuadée que le monde de la restauration est derrière elle.

« J’ai fait une école de commerce que je n’ai pas aimé… J’ai fini par ouvrir mon restaurant, le Bruxerolles à Limoges et je me suis aperçue que la restauration, c’était ma vie. »

Après 5 ans en métropole, Tehani revient à Papeete en 2003 pour aider son père. Elle décide de reprendre le restaurant de son père en 2014 alors qu’il est surendetté, une décision difficile et évidente pour elle.

« Le Lou Pescadou, c’est l’héritage de toute une vie. »

Réinventer le Lou Pescadou

Quand Tehani reprend le restaurant, elle vient d’avoir sa fille, une surprise inattendue, les docteurs ayant annoncé que son couple ne pourrait pas avoir d’enfant.

« Notre fille avait quatre mois quand j’ai réouvert le Lou Pescadou. Aujourd’hui, c’est le plus difficile à gérer pour moi car je la vois peu grandir. Depuis que Teiki m’a rejoint à la tête du restaurant, c’est plus facile et nous faisons tout pour partager des moments de qualité avec elle. »

Face au défi qui l’attend, Tehani décide d’instaurer des changements pour récupérer la clientèle qui a quitté le restaurant. Elle se forme au four à pizza et s’essaie à de nouvelles recettes.

« Au début, j’ai cramé beaucoup de pizza. Heureusement, j’avais des clients qui sont revenus et qui m’ont soutenu. J’ai développé deux nouvelles pizzas qui font notre réputation. La Mario est plus légère et
répond aux attentes des clients qui veulent manger healthy. Et la Pescadou, qui est un carpaccio de thon servi sur une pizza. »

Aujourd’hui, Tehani a relevé le défi, elle a enclenché une nouvelle dynamique pour son restaurant qui attire de plus en plus de clients. Surtout, elle s’épanouit et s’aperçoit combien son établissement est apprécié.

« C’est l’atmosphère de brasserie ici, ça parle fort, ça rit, ça chante… J’aime la vie de mon restaurant. »

... Un univers à découvrir

Tehani aime aussi raconter des blagues et imprégner le lieu de l’humour qui font le Lou Pescadou.

« Mon père disait toujours : dans la vie, il faut être sérieux mais pas se prendre au sérieux. »

Avec son regard décapant sur la réalité qui l’entoure, Tehani cultive une attitude positive sur la vie. Pour elle, l’essentiel c’est d’apprécier les bons moments qui font la saveur du quotidien.

« Nous avons deux services, le midi et le soir et nous proposons à emporter. Quand je vois des clients qui invitent de nouveaux amis pour qu’ils découvrent ou d’autres qui viennent de Mahina pour nos pizzas, je me dis que nous avons réussi à les convaincre sur la qualité de nos produits… Surtout, nous avons retrouvé l’esprit du Lou Pescadou, celui de son ambiance chaleureuse et familiale. »

Plus d'informations

Sur la page Facebook Lou Pescadou
Informations et coordonnées sur Zuckoo.pf : Lou Pescadou

Céline Hervé Bazin
Rédactrice web

© Photos : Femmes de Polynésie

Facebook
Partagez Maintenant !

Je m’inscris à la newsletter !

Retrouvez notre sélection d’articles chaque mois dans votre boite mail